• Accueil

     

    Accueil

    Accueil

    Accueil

    Accueil

     

     

     

     

     

     

     




  • Fête de la lumiere 

     

     

    un peu de Ceret ....

    J'espère que vous avez passé un bon weekend  !! 

    Le calendrier de l'Avant  se dévoile , la semaine prochaine la plus attendue des rifles 

    Résultat de recherche d'images pour "fete de la lum ceret 2019"

     

    UN PEU DE DOUCEUR POUR COMMENCER LA SEMAINE

    La bûche de Noël : 

    Un biscuit roulé à la vanille, noisette, chocolat ou aux parfums plus exotiques… La bûche de Noël est une pâtisserie incontournable des fêtes de fins d'années. Voici son histoire.

     

    Traditions

     

    Au départ, la bûche de Noël n'était pas comestible : il s'agissait d'une grande souche de bois que l'on faisait brûler le plus longtemps possible. Elle était décorée de feuillages et de rubans. La tradition a depuis perduré en pâtisserie, où l'on orne la ganache de pièces en sucre et autres confiseries.  

    La tradition serait née d'un rite marquant la fin du solstice d'hiver, dans les pays du Nord de l'Europe. La génoise roulée que l'on déguste au dessert serait apparue vers la moitié du XXe. Ce n'est qu'après la Seconde Guerre Mondiale que la bûche de Noël se répand dans toute la France puis dans les autres pays francophones.

    Les huîtres, un plat préhistorique

                                                      

    Traditions

    Si l’on partage avec les Anglais la tradition des huîtres de Noël, la France reste quand même l’un des plus gros consommateurs au monde. Chaque année, plus de 100 000 tonnes de ces spécimens arriveraient sur nos tables, dont une grosse partie durant les fêtes. Consommées depuis la préhistoire, les huîtres sont considérées comme un mets de choix par les Grecs et les Romains. Ces derniers appréciaient surtout les plates qu’ils nommaient « callibléphares », littéralement « belles paupières », en raison des bords de leur manteau. A l’époque médiévale, les nantis s’en régalent… en ragoût ! Si l’on réserve les huîtres aux festins de fin d’année, c’est aussi parce qu’elles sont au summum de leur qualité à cette période et donc chères. De plus, avant l’invention des camions frigorifiques au XXe siècle, l’hiver était aussi la saison la plus sûre pour faire voyager ce fragile mollusque. Bien que les conditions d’élevage et de transport permettent aujourd’hui d’en déguster toute l’année, l’huître de Noël reste un incontournable.

                                                                       


    30 commentaires
  • Journée Internationale du Pull Moche

                               

    QUI EN A UN ???

                                                              

     

    Journée internationale du pull de noël, journée du pull moche, mondiale ou internationale, nous parlons tous de la même fête,  celle  qui célèbre le pull  loufoque  La journée du pull moche se déroule une fois par an, le troisième vendredi de Décembre.

                                                                   

    A quoi sert-elle ?

     

    A rien du tout, c'est tout son charme.

     

    Mais cela donne lieu à certaine fête par exemple à Albi 

                                             

     

                                             

                                             

    Les précédents championnats du monde du pull moche à Albi - Aucun(e)championnat du monde du pull moche à Albi - © MAXPPP  Les précédents championnats du monde du pull moche à Albi - Aucun(e) championnat du monde du pull moche à Albi - © MAXPPP Les précédents championnats du monde du pull moche à Albi - Aucun(e) championnat du monde du pull moche à Albi - © MAXPPP
     

            

     

    La troisième édition du championnat du pull moche a  eu lieu samedi 30 novembre au parc des expositions d'Albi (Tarn). 350 candidats sont venus de toute la France. L'événement a lieu dans le cadre du salon vintage. Sont acceptés : pulls de noël, cols roulés qui piquent, pulls des années 60, 70, 80 même les "Waikiki". En fait le pull le plus vintage, décalé, moche et surprenant !  Pour ce troisième championnat du monde de pull moche, il y a cette année quatre catégories.

                                                     les vainqueurs 

     

    bravo à celle qui a tricoté 

     

    En 2019, la journée du pull moche aura lieu le 20 Décembre 2019.

    La journée internationale du pull de Noël

     

    La journée du pull moche est une vraie journée internationale qui date de 2011, alors que le concept même de pull moche de noël est apparu dans les années 1980. Le but de cette journée mondiale du pull de noël est simple : s’amuser ! Mais pas n’importe comment. Le tout étant de respecter la tradition avec au moins un gros pull en liane, avec des motifs typiques de noël, des couleurs impossibles, voir même avec des pompons ou des guirlandes. Le mot qui pourrais rapidement te venir en voyant un pull moche de noël est que ce pull est vraiment kitsch. La journée mondiale du pull moche de noël est une forme de célébration de l’esprit Kitsch.

                                                               

                                                                    

     


    La journée du pull de noël tient aussi au fait que de nombreuses célébrités profitent de ce moment un peu plus léger que les autres pour s’exposer de manière drôle avec ce type de pull moche. Le pull moche, c’est du pull pour tout le monde, du pull homme ou du pull femme !

                                                                 

    QUI EN A UN ???    j'ai acheté celui-la  pour la soirée à la crêperie le 14 dec   

        


    43 commentaires
  •  Hier  j'ai fait perdurer une coutume , qui le fait ???  

    Un petit coup de brosse???           

     

     

     

    Le 4 Décembre, pour la Sainte-Barbe, chacun doit semer du blé (ou des lentilles) sur du coton imbibé d’eau dans une coupelle.

     

    La coutume populaire y appose l’adage « Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn ! » : Quand le blé va bien, tout va bien ! (Blé bien germé, c’est la prospérité pour toute l’année).

     

    Ces graines produisent de jeunes pousses très vertes et très décoratives qui serviront à décorer la crèche de Noël. (Une autre version consiste à arroser des grains de blé disposés dans une grosse pigne de pin). Une bonne pousse est signe d’abondance et de prospérité pour l’année à venir.

     

    Cette tradition nous vient des anciens qui plantaient un échantillon de leur blé pour savoir si la récolte à venir allait être bonne et remonterait même à l’époque romaine. 

    En France

     

    Résultat de recherche d'images pour "5 dec   st nicolas" 

    Personnages

    Saint-Patron de la Lorraine, Saint-Nicolas est particulièrement fêté dans l'Est ainsi que le Nord de la France. Il est accompagné du Père Fouettard, vêtu de noir et porteur d'un grand fagot, parfois le visage barbouillé de suie, qui distribue une trique (une branche de son fagot) aux enfants qui n'ont pas été sages et menace de les frapper.

     

    Tradition

    Saint-Nicolas arrive en France sur une mule, c’est pourquoi le soir, les enfants préparent de la nourriture (foin, paille ou grain) pour l'animal et le lendemain matin, ils y trouvent à la place, des friandises ou la trique.Lors de sa tournée, Saint-Nicolas distribue traditionnellement une orange et du pain d'épices portant son effigie.

    Dans le milieu scolaire

    Dans beaucoup d'écoles lorraines, Saint-Nicolas et le Père Fouettard rendent visite aux  enfants le 6 décembre et leur donnent parfois des cadeaux.

    À Nancy, un feu d’artifice et un défilé, lors duquel Saint-Nicolas est installé sur un char et défile dans les rues de la ville, sont organisés tous les ans pour la Saint-Nicolas.

    A Saint-Nicolas-de-Port, a lieu également dans les rues un défilé de Saint-Nicolas qui est célébré dans une grande procession aux flambeaux en la basilique, lieu où repose une relique de Saint-Nicolas (sa phalange « dextre bénissante »).

    À Metz, un défilé est organisé tous les ans dans les rues de la ville et est suivi d'un feu d'artifice sur la place d'Armes.

    En Belgique

    Personnages

    En Belgique néerlandophone, Saint-Nicolas est également appelé Sinterklaas et débarque, comme aux Pays-Bas, sur un cheval blanc d'un bateau venu d'Espagne. En Belgique francophone, il se déplace sur un âne magique en compagnie du "Père Fouettard" (appelé aussi Hanscrouf).

    Tradition

    Dans les deux cas, il arrive la nuit du 5 au 6 décembre pour déposer cadeaux et friandises (notamment des figurines en chocolat ou des spéculoos à l'effigie du saint) dans les souliers des enfants sages. Selon la tradition, il faut laisser un bol d'eau (ou de lait) et une carotte devant la cheminée pour l'âne et un verre d'alcool (généralement de la bière) pour Saint-Nicolas.

    Dans le milieu scolaire

    Saint-Nicolas passe début décembre dans les écoles pour demander aux enfants quels cadeaux ils désirent, et vérifier s'ils ont été sages pendant l'année afin de leur donner des friandises. Les enfants sont souvent invités à rédiger une lettre adressée à Saint-Nicolas : un service de la Poste belge répond aux enfants qui lui envoient une lettre à l'adresse : rue du Paradis n°1, 0612 CIEL.
    Plusieurs semaines avant l'arrivée de Saint-Nicolas, les écoliers déposent une paire de chaussures chaque soir devant la porte de leur chambre. Ceux qui ont été sages découvrent chaque matin une friandise typique différente chaque jour : massepain, chocolat, clémentine ...

    Aux Pays-Bas

    Personnages

    Aux Pays-Bas, Saint-Nicolas est appelé Sinterklaas et sa fête est très répandue au niveau national. Saint-Nicolas arrive aux Pays-Bas deux semaines avant le 5 décembre. Il vient depuis l'Espagne sur un bateau à vapeur nommé pakjesboot 12 (le bateau des petits paquets), vêtu de sa mitre et de sa longue barbe blanche.

     

    Sinterklaas ne vient pas seul : il est toujours entouré de ses nombreux assistants noirs aux tenues colorées et répondant au nom de Zwarte Piet. Ils l’aident dans sa tâche de distribution des cadeaux, même s’ils font beaucoup de bêtises…

    Tradition

    Chaque année, une ville différente est choisie pour l’arrivée de  Sinterklaas qui est alors accueilli par le maire et les notables de la ville. Puis, il parcourt tout le pays et chaque commune lui prépare un accueil des plus chaleureux.
    La veille de la Saint-Nicolas (soit le 5 décembre), c’est la soirée des paquets-surprises appelée pakjesavond.

    Au Luxembourg

    Personnages

    Au Luxembourg, Saint-Nicolas est généralement appelé Kleeschen. Son compagnon est le Père Fouettard, appelé Housecker en luxembourgeois. C’est un petit homme dont le visage est caché par une énorme capuche. Il est habillé d'un vêtement noir (ou gris) en forme de sac, tenu par une ceinture noire. Il porte un sac avec plein de brindilles appelées les "Ruten", qu'il distribue aux enfants qui n'ont pas été sages.

     

    Tradition

    Saint-Nicolas arrive au Luxembourg deux semaines avant le 6 décembre, et à partir de ce moment-là, tous les soirs, les enfants mettent leur pantoufle devant la porte d'entrée de la maison. Le matin, les enfants y découvrent une petite friandise s’ils ont été sages ou une brindille s'ils n'ont pas été sages.

    En Allemagne

    Personnages

    En Allemagne, Saint-Nicolas appelé Niklaus est accompagné par le Knecht Ruprecht (Père Fouettard) et descend du ciel dans une luge chargée de petites gourmandises et de cadeaux. Saint-Nicolas et l'Avent en Allemagne et en Autriche sont au moins aussi populaires que le Père Noël.

    Tradition

    Le soir du 5 décembre, les enfants déposent leurs chaussures dans un endroit particulier. Le 6 décembre au matin, ils retrouvent des cadeaux et des friandises dans leurs chaussures. Dans la région de Hanovre et en Westphalie, Saint- Nicolas est aussi appelé Klas ou Bullerklas et c'est à lui que les enfants adressent leurs prières, se réjouissant de petits présents qui les attendent pour le 6 décembre.

    En Autriche

    Personnages

    En Autriche, Saint-Nicolas, nommé Nikolo ou Niglo dans l’Est et Santaklos ou Klos dans le reste du pays, défile le soir du 5 décembre dans les rues accompagné de plusieurs personnages sortis de l'enfer et appelés les Krampus.

    Tradition

    Saint-Nicolas questionne les enfants pour savoir s’ils connaissent leur catéchisme et leurs prières. Si les enfants répondent correctement à ses questions, celui-ci distribue des noix, des pommes, des oranges et des cadeaux, mais s’ils ne répondent pas bien aux questions, les mauvais diables essayent de les emmener en Enfer dans leur hotte appelée Buckelkraxen.

     

     

    Les Krampus font peur à la foule et portent un masque de diable cornu et de grosses fourrures et se déplacent en agitant des chaînes et en poursuivant les gens avec des bâtons. Dans certaines parties de l'Autriche (Haute Styrie,…), Saint-Nicolas est accompagné de Schabs. Ce sont des personnages rembourrés de paille avec de longues antennes sur la tête, des grelots et un fouet à la main. Ils accomplissent les Nikolospiele ou « jeux de saint Nicolas » et précédent Saint-Nicolas en battant une mesure à six temps et en marchant à pas lent en faisant claquer leur fouet pour, selon la légende, chasser les démons de l'hiver.

                                                   Résultat de recherche d'images pour "barre de séparation noel"


    37 commentaires
  • Australie et Océanie

     

    • En Australie, le père Noël déboule en ski nautique sur la plage. C’est sur la plage que la fête a lieu en plein cœur de l’été. Ici, on a troqué la dinde contre un bon barbecue depuis belle lurette.

    • Aux îles Fidji, on se rend à l’église le 25 décembre au matin avant de déguster des petits cochons de lait entiers cuits dans des fours en terre cuite.


     

     

     

    Amérique du Nord

    • En Alaska, le repas de Noël est souvent composé de poisson, de saumon fumé, dedoughnuts et de biscuits.

    • Aux Etats-Unis, la dinde est sur toutes les tables pour la fameuse fête de Thanksgiving fin novembre. Beaucoup d’Américains mangent du bœuf à Noël et surtout boivent le fameux Egg nog, un lait de poule agrémenté d’épices et de rhum.


     

    Amérique latine

    • Au Pérou, pays qui a accueilli de nombreux flux migratoires, la dinde est abreuvée depisco, un alcool élaboré à base de raisin, avant d’être tuée. Les sauces qui l’accompagnent varient selon la communauté dont on est issu. Elles peuvent être japonisantes, pimentées ou afficher des parfums de cuisine chinoise.

    • Au Mexique, berceau d’origine de la dinde, les traditions de Noël reflètent l’empreinte de la colonisation espagnole. Les crèches de Noël occupent souvent la totalité d’une chambre et sont installées de façon à ce que les passants puissent les voir depuis la rue. Le repas de Noël comprend du potage de maïs, de la dinde, de la morue séchée ou des plats de viande épicés avec une sauce au cacao (mole).

    emag4a_noel_63125077.png

    • Aux Antilles, les décorations de Noël ornent les bananiers et les cocotiers. Si autrefois, tout le monde se retrouvait pour tuer le cochon, aujourd’hui, le repas festif fait la part belle à cet animal. On y déguste du boudin antillais, du jambon à l’ananas avec un gratin de christophines. Le tout arrosé du fameux Ti’punch élaboré à base de rhum agricole.

     

    En Asie

     

    • A Singapour, la grande artère commerçante d’Orchard Road brille de mille et une lumières durant plusieurs semaines. Les pères Noël accueillent les enfants sur leurs genoux sous une avalanche de flocons de neige artificielle tandis que les parents remplissent leurs caddies de tout ce que le monde a à offrir en écoutant Jingle Bells à plein tube.

    • En Inde, les églises sont décorées de fleurs rouges de même que les manguiers et les bananiers. Les maisons sont ornées de guirlandes de papier. Pour se rendre à la messe de minuit, on porte ses plus beaux vêtements. On mange ensuite du porc avec du riz épicé.

    • Au Vietnam, Noël coïncide avec le début de l’année lunaire. Les familles aisées consomment un repas à l’occidentale, avec dinde et du pudding au menu, tandis que les personnes moins fortunées se contentent d’une soupe à la volaille.

    • Aux Philippines, la fête revêt une importance toute particulière. Ce pays est le seul d’Asie à être composé d’une majorité chrétienne. Les jeunes se rendent de ville en ville pour jouer des scènes de la vie de Jésus. Et sur la table festive de Noël, on trouve toutes sortes de mets dont une paëlla, du cochon laqué, du jambon aigre-doux, de la langue de bœuf à la tomate, du fromage Edam et plein de fruits frais.


     

    • Aux îles Fidji, on se rend à l’église le 25 décembre au matin avant de déguster des petits cochons de lait entiers cuits dans des fours en terre cuite.

    En Afrique

    • En Egypte, les Coptes célèbrent Noël le 7 janvier comme les chrétiens d’Ethiopie. Les célébrations ont lieu au terme d’un jeûne sans viande et sans produits laitiers. Fata, leur plat traditionnel comporte du pain, du riz et de la viande bouillie, en général de l’agneau.

    • Au Nigéria, tout commence par un feu d’artifices le 24 décembre. Le 25, toute la famille se rend à l’Eglise puis à la maison pour déguster un plat de poulet et de riz très pimenté. D’aucuns mangent aussi du moin-moin. Un mélange de haricots noirs, de légumes, de foie de poulet émincé, de morceaux de poulet, du poisson ou des crevettes et des œufs.

    • En Ethiopie, on fête Noël le 7 janvier. Les chrétiens font trois fois le tour de l’église une bougie allumée à la main. La messe dure plusieurs heures. Le menu de Noël est constitué de crêpes farcies de poulet très épicé et des légumes

     

     

     

    • .

     

     


    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique