• Si vous êtes nés dans les années 90, vous vous souvenez forcément des VHS, des Polly Pocket, de la première Game Boy ou des Tamagotchis. Ce que vous ne saviez pas c’est que certains de ces jouets se vendent aujourd’hui à prix d’or sur des sites de revente comme Ebay ou Leboncoin. Si vous ne vous êtes pas délestés de ces objets qui ont égayé votre enfance, vous avez peut être sans le savoir un véritable petit trésor dans votre grenier….

    jouet ancien

    Figurine Power Rangers peut aller jusqu'à 500€

    Tamagotchi  ( jusqu'à  150 € )

    Ce petit jouet portable en forme d’œuf nous permettait de passer des heures à nous occuper de notre animal virtuel. Lui donner à manger ou encore nettoyer son caca. Ah ! Quelle belle invention !

    Résultat d’images pour console de jeu Sega Mega Drive 1990

    Sega Mega Drivjusqu'à 1800 €

    On en a passé des heures (non, des jours) à jouer à cette magnifique console de jeu. Aujourd'hui, elle coûte beaucoup plus cher qu'à l'époque de sa sortie.

    Figurine Goldorak  Shogun  (une fortune)  

    Après de nombreuses années d'existence, Goldorak est toujours aussi populaire, mais peut-être un peu plus cher !

    La fusée de l'épisode Objectif Lune de Tintin est une vraie merveille et peut rapporter beaucoup d'argent si on trouve un acheteur

     

    jouet ancien

    Statuette Zangief  ( 2500€ )

    Vous avez toujours adoré Street Fighter, mais il est temps pour vous de vous séparer de votre statuette préférée car elle peut rapporter gros !Pokémon rouge (ou bleu) ( 200€ )

    Résultat d’images pour jeu  Pokémon rouge

     

    Toute première version sortie sur GameBoy Color, Pokémon rouge en a passionné beaucoup dès sa sortie. Capturer des Pokémon avec les Pokéball, le rêve !

    Figurines Les Chevaliers du Zodiaque ( 500€ )

    Qui n'a jamais regardé Les Chevaliers du Zodiaque ? Un excellent anime où on suivait les histoires de cinq chevaliers qui protégeaient la déesse Athéna.


    31 commentaires
  •  

    Savez-vous ce que l’on fête le 4 décembre  ? La sainte Barbe !

     

    La tradition de la Sainte Barbe

    Selon un rite de fécondité datant de l’antiquité, le blé en herbe représentait les prémices de la moisson et une bonne germination du blé au cœur de l’hiver augurait d’abondantes récoltes pour l’année suivante.
    Aussi, pour favoriser le « bon œil » sur la prochaine récolte, on mettait à germer des grains de blé de la récolte de l’année précédente. Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn ! : Blé bien germé, c’est la prospérité pour toute l’année !

     

    Lentilles germées de la sainte Barbe

    De nos jours le blé de la Sainte Barbe est devenu un élément de décoration pour la période de l’Avent et de Noël en Provence.


    Traditionnellement il faut en préparer trois (symbole de la Trinité), initialement du blé, aujourd’hui on fait aussi germer des lentilles (peut-être parce qu’elles se trouvent plus facilement dans les placards de nos maisons ? )

    Une fois germée, les coupelles font partie de la décoration de la table du réveillon de Noël.
    Le 25 décembre, jour de Noël, on orne nos tiges de blé (ou lentille) d’un ruban jaune ou rouge, et décorent la crèche, jusqu’à l’Épiphanie, où on les plante en pleine terre.

    La tradition de nos jours

    Aujourd’hui mettre les grains de blé et de lentilles à germer est fait pour appeler la chance sur la nouvelle année, certains pensent même qu’une bonne « récolte » (dans les coupelles) favorise la richesse !

    Déposez dans une assiette ou une coupelle une couche de coton. Comme vous pouvez le voir sur la photo, des disques à démaquiller fonctionnent parfaitement.

    Blé germé de la Sainte Barbe

     

    Répartissez sur le coton du blé ou des lentilles.

    Recouvrez de coton, puis mouillez avec un peu d’eau, il faut que le coton soit uniformément humide. Déversez l’excédent d’eau le cas échéant, il ne faut pas que le coton « trempe » au risque qu’il moisisse.

    Lentilles germées de la Sainte Barbe

    Pousses de lentilles

    Chaque jour vérifiez l’humidité du coton, mouillez et déversez l’excédent.

    Vos grains germeront très vite. Lorsque les tiges commencent à poussez, retirez la couche de coton supérieure, et continuez de préserver l’humidité.

     


    48 commentaires
  • Profitons du ciel bleu

    Heureusement qu'il fait beau pour que je puisse m’évader de ma rue 

    Profitons du ciel bleu

    de ma fenêtre de cuisine 

    Profitons du ciel bleu

    Maison de la Vache qui Rit

    Arrivée en 1897 à Lons-le-Saunier, la famille Bel a laissé son empreinte sur la ville. C’est ici qu’est née la vache la plus célèbre de France : la Vache qui Rit.

    En 1921, Léon Bel créé une nouvelle usine, rue Richebourg où il met au point la première vache qui rit. 

     

     

    C’est en ces lieux que la Maison de la Vache qui Rit ouvre au printemps 2009.Vous pourrez revivre et vivre l’Histoire de cette merveilleuse aventure, la découvrir ou la redécouvrir.

    Sur place, un parcours vous guidera. Vous découvrirez les tous premiers emballages de la vache qui rit, les premières publicités,… Vous trouverez également une exposition qui change selon les périodes, une boutique ainsi qu’un espace de jeux en extérieur pour les enfants.

     

    L’histoire

    Marque historique de Bel, La vache qui rit® voit le jour en 1921 dans l’usine de Léon Bel, en France. Pour les consommateurs, c’est une révolution : le premier fromage fondu en portion, conservable et transportable facilement grâce à son emballage en aluminium unique. Autre caractéristique inédite : le logo en forme de vache hilare de l’illustrateur Benjamin Rabier. Le succès vient très vite et en 1929, la boîte ronde part à la conquête de l’étranger, forte de son goût onctueux et d’une communication avant-gardiste.

     

    La vache qui rit® aujourd’hui

    Présente dans 120 pays, La vache qui rit® est devenue une véritable icône, en particulier en France, où la  Maison de La vache qui rit®lui est même consacrée. Elle invite à découvrir l’histoire de la célèbre vache et les valeurs de convivialité, d’humour et d’innovation qui la caractérisent. Bien qu’universelle, la marque est à l’écoute des besoins spécifiques de ses consommateurs, avec des recettes enrichies en vitamine D et en calcium dans certains marchés ou allégées en sel et en graisse dans d’autres. La vache qui rit® se déguste aujourd’hui dans une multitude de formats malins, comme par exemple Pik & Croq, une dose de fromage fondu assortie de gressins à tremper.

     

    Les chiffres

    Présente dans 120 pays sur 5 continents, elle sait s’adapter aux goûts de ses consommateurs  avec des saveurs comme Crème de fromage rouge au Maroc, Crème cannelle aux USA, Poivrons en République Tchèque...
    N°4 mondial sur le marché des fromages
    N°1 des fans de La vache qui rit® : l’Algérie
    15 usines de production dans le monde

                                                
    10 millions de portions consommées chaque jour dans le monde, soit l’équivalent de 121 portions chaque seconde

     

    L’anecdote


    90 ans après sa naissance, on ne sait toujours pas pourquoi La vache qui rit© rit, mais on sait en revanche d’où elle tire son nom. Son créateur Léon Bel se serait inspiré de l'emblème dessinée par Benjamin Rabier qui ornait les camions de ravitaillement de viande des régiments dans lesquels servait Léon Bel pendant la Première guerre mondiale : les Wachkyrie - clin d’œil aux célèbres  Valkyries. 

     

     

    C'est en 1971 que J.Parnel dessine pour Bel ces affiches, qui resteront dans l'histoire de La vache qui rit puisque c'est la première fois que la célèbre vache apparaît en pied.

     

     

     


    Familiers des écoliers des années 50, les buvards et protège-cahiers dessinés par Alain Saint-Ogan sont aujourd'hui très recherchés par les collectionneurs.

     


    41 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique