• QUI A INVENTÉ LE POP-CORN ?

     

    Le pop-corn est délicieux n’est-ce-pas ? On ne s’imagine plus aujourd’hui regarder un film au cinéma sans un délicieux pot de pop-corn à se mettre sous la dent ! Mais saviez-vous à qui on doit la popularisation de celui-ci au grand public et au cinéma ? Non ? Laissez-nous tous vous expliquer !

    Le pop-corn a commencé à devenir populaire en 1893 et largement répandu par la suite. C’est à cette date que Charles Creator inventa son propre chariot lui permettant d’offrir et de créer ses propres friandises comme des cacahuètes grillé, des châtaignes et surtout du Pop-corn.

     

    L’histoire du célèbre mais soufflé n’aura plus aucun secret pour vous. Commençons dès maintenant !

    L’ORIGINE DU POP-CORN

    Le maïs est un aliment de base en Amérique et l'a été durant très longtemps. Quand le pop-corn a-t-il été inventé ? Vous n’allez pas tarder à découvrir qu’il n'a jamais vraiment été "inventé" par l'homme !

    En effet, il existe des preuves de l'existence du pop-corn tout au long de l'histoire du continent Américains jusqu’à plusieurs milliers d’années en arrière. Nous allons voir dès à présent de quel mais est tiré le pop-corn et comment il était consommé par le passé.

    Pop-corns caramélisés

    LA DÉCOUVERTE DU CÉLÈBRE MAIS SOUFFLÉ

    Le maïs qui produit les grains qui entrent dans la composition du délicieux en-cas que nous connaissons et adorons tous est d'un type différent de celui que nous mangeons à table.

    Une seule variété de maïs peut éclater de cette manière : le zea mays everta. Il ressemble beaucoup à un grain de maïs typique, mais ce celui-ci est le seul à pouvoir éclater une fois qu'il est soumis à la chaleur et à la pression.

    Cette espèce de mais était très présente à l’état naturel en Amérique, cela explique pourquoi les amérindiens le consommait durant plusieurs milliers d’années.

    L’HISTOIRE DU POP-CORN EN AMÉRIQUE

    Le plus ancien pop-corn connu à ce jour nous vient du Nouveau-Mexique. En 1948, des petites traces archéologiques de zea mays everta ont été découvertes par Herbert Dick et Earle Smith dans une grotte sèche connue sous le nom de "bat cave" (la grotte aux chauves-souris en anglais).

    Plusieurs grains éclatés individuellement ont également été découverts. Ces grains ont depuis été datés au carbone et il a été démontré qu'ils avaient environ 5 600 ans !

    En outre, il y a des preuves de la présence de pop-corn au Pérou, au Mexique et au Guatemala, ainsi que dans d'autres endroits en Amérique centrale et du Sud. En plus de leurs repas, les Aztèques utilisaient le pop-corn pour décorer leurs vêtements et pour les embellissements cérémoniels !

    Histoire du Popcorn

    Il existe également de nombreuses preuves de consommation de pop-corn chez les Amérindiens de toute l'Amérique du Nord. En plus des très nombreuses graines éclatée retrouvés, les explorateurs français qui ont voyagé vers le Nouveau Monde ont découvert du pop-corn fabriqué par les Amérindiens iroquois dans la région des Grands Lacs.

    Au fur et à mesure que les colons se déplaçaient en Amérique du Nord et que les États-Unis d'Amérique se développaient, les gens ont de plus en plus adopté cette friandise.

    LA PREMIÈRE MACHINE À POP-CORN

    Avant la création des machines à pop-corn, les gens le produisaient chez eux, dans leur poêle ou cheminé. En 1893, un confiseur américain Charles Creator invente un chariot à vapeur capable de griller des cacahuètes, faire du café, préparer des châtaignes mais surtout préparer du pop-corn.

    1ère Machine à Pop-corn

    De par sa mobilité, la machine a également augmenté le nombre de personnes ayant accès au pop-corn et a donc contribuer à sa popularité en Amérique et à travers le monde.

    La vapeur permettait à tous les grains de chauffer de manière uniforme. Les utilisateurs pouvait aussi faire éclater le maïs directement dans les assaisonnements souhaités. C’est à ce moment là que l’on commença à rajouter du caramel, du beurre, du sel, du sucre ou du chocolat entre autres.

     

    L’ORIGINE DU MOT POP-CORN

    Le mot pop-corn tire son origine du mot anglais ''to pop'' qui signifie ''éclater/sauter'', et de ''corn'' qui signifie ''mais'' en anglais américain. C’est le nom populaire (et beaucoup plus simple à retenir) qu’on donne à la graine zea mays everta qu’elle soit éclaté ou non.

    POURQUOI MANGE-T-ON DU POP-CORN AU CINÉMA ?

    De nos jours, le pop-corn est largement répandu dans toutes les salles de ciné, aussi bien aux États-Unis qu’en France. Cependant le cinéma était, à son commencement, un divertissement surtout réservé aux classes les plus aisés.

    Il faudra attendre les années 1920 pour que celui commence à s’incruster petit à petit dans les salles de cinéma, de plus en plus accessibles au grand public elles-aussi. Voyons ensemble comment le mais éclaté a fini par s’intégrer et se faire accepter.

    L’APPARITION DU FILM PARLANT

    Dès l’apparition des premiers films parlant en 1927, le cinéma attira rapidement les foules ! C’était en effet plus de 80 millions de spectateurs qui se ruaient dans les salles obscures chaque semaine et les marchands de pop-corn ambulant commençais à en vendre devant l’entrée des cinémas.

    Cinéma Noir et Blanc

    Flairant la bonne affaire, les propriétaires de cinéma accordèrent petit à petit des privilèges aux vendeurs ambulants moyennant une commission jusqu’au jour ou ils décidèrent d’en vendre par eux-mêmes. En France, il aura fallu attendre 1991, pour que le premier cinéma, le Gaumont de Dijon commence à en commercialiser en installant une machine.

    LA POPULARISATION DU POP-CORN DURANT LA GRANDE DÉPRESSION

    Pendant la Grande Dépression, le pop-corn était l'un des rares snacks que tout le monde pouvait s'offrir. Pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque le sucre et d'autres fournitures ont été rationnés, la popularité du pop-corn a encore augmenté

    .

    LE POP-CORN DE NOS JOURS

    La majorité des consommateurs qu’ils soient européen ou Américains se procurent désormais leur pop-corn au micro-onde, et non plus dans un chariot tiré par un cheval.

    Le premier brevet pour ce genre de sachet a été délivré à General Mills en 1981, et la consommation de pop-corn à domicile a augmenté de dizaines de milliers de kilos dans les années qui ont suivi.

    Aujourd'hui, on estime que c’est plus de 2000 tonnes de pop-corn qui sont consommés à l’échelle mondiale chaque année.

     

    POP-CORN


    43 commentaires
  • Pendant longtemps, les oiseaux ont été considérés comme peu intelligents de par la taille de leur cerveau. Souvent associés à la magie noire et assimilés à de mauvais présages, les corbeaux pâtissent en plus d’une réputation douteuse. Et pourtant, ils méritent que l’on s’y intéresse, car les études qui leur ont été consacrées ont conclu qu’ils pouvaient faire preuve d’une intelligence hors du commun.

    D’où vient leur mauvaise réputation ?  

     

    Dans la plupart des cultures occidentales, le corbeau est un oiseau de malheur. Ses plumes noires, son coassement et le fait qu’il n’hésite pas à se nourrir de cadavres l’ont en effet vite relégué dans la catégorie des indésirables. Les superstitions et croyances chrétiennes en vogue à partir du Moyen Âge ont donc fait de cet oiseau un animal négatif et mal aimé. Toutefois en Asie, et notamment au Japon, il bénéficie d’une meilleure image. Dans ce pays qui prend très à cœur le fait de prendre soin de ses aînés, on apprécie en effet le fait que le corbeau soit un oiseau qui aide ses parents à prendre soin des nouveaux-nés lorsque ceux-ci sont trop vieux. Ce qui nous amène au point suivant.

     

    Un corbeau sait faire preuve d’empathie 

     

    Comme nous l’avons évoqué, le corbeau sait se montrer fidèle et loyal… Il a été prouvé qu’il sait faire preuve d’empathie et suit une organisation sociale. Chez certaines espèces de corbeaux, les couples restent même ensemble pour la vie ! D’autres ont également été aperçus en train de veiller un mort de leur groupe ou d’aider les femelles en train de couver – en leur apportant de la nourriture

    Ils ont leur propre système de communication 

     

    S’ils sont connus pour leurs coassements, il s’avère que ces derniers revêtent une signification particulière suivant les vocalises effectuées. D’ailleurs comme les humains, chacun d’entre eux a sa propre voix et ses tonalités D’autre part, ils peuvent imiter d’autres animaux par stratégie. Le langage corporel leur sert également, par exemple, à désigner quelque chose avec leur bec.

    Ils se souviennent d’un visage 

    Attention, il n’y a pas que les éléphants qui ont la rancune tenace… Les corbeaux aussi peuvent mémoriser le visage d’un humain qui se comporte mal avec eux, et ce jusqu’à deux ans ! Non seulement ils retiennent son apparence, mais ils sont en plus en mesure de communiquer le signalement du sinistre individu à leurs congénères. Le but est de protéger leur communauté et de rester en sécurité.

    Ils sont capables d’utiliser des outils 

    Si les corbeaux sont dotés d’une intelligence émotionnelle, des études récentes et extrêmement bien documentées ont en effet apporté la preuve qu’ils savent faire preuve de logique.

    Par exemple pour les outils : non contents d’en utiliser, ils en fabriquent également. Ainsi, des cailloux, des pommes de pin et bien d’autres choses peuvent leur servir à jouer ou à se procurer de la nourriture.


    27 commentaires
  • rare que je me confie sur ma vie privée , mais hier  j'ai fais l'aller retour ceret /nîmes ,pour aller disperser les cendres de mon ami thierry, nous n'etions que 6 pour ce dernier voyage et réaliser son voeu , retourner à vauvert ou il a connu le grand amour de sa vie dans les vignes !!!!!! Je n'avais jamais assisté à ce genre de chose, 

    je pensais venir faire le tour des blogs en revenant  et en réalité beaucoup plus chamboulée  que prévue, je pense qu'une bonne douche et nuit de sommeil va m'être utile , pour reprendre  mes habitudes 

    Le coin des curieux

    Le litchi est cultivé en Chine depuis plus de quatre mille ans. Considéré comme le fruit le plus raffiné de l'Empire céleste, la « cerise de Chine » est traditionnellement offerte aux empereurs et vantée par de nombreux poètes. Les Chinois cultivent et développent de nombreuses variétés.

    Le mot « litchi » ou « letchi » apparaît en France en 1721. Déformation du chinois « li-chi », via le portugais « letchia », son nom est le reflet des premiers grands échanges commerciaux maritimes avec l’Empire du Milieu.

    Dès 1724, la France introduit ce fruit sur les îles de La Réunion et de Madagascar, où il fait l'objet d'une culture importante.

    Un fruit festif

    Dans son pays d'origine et dans tout l'hémisphère nord, la saison des litchis correspond aux mois de juin et juillet ; alors que dans les pays de l'hémisphère sud, les récoltes se tiennent en décembre et janvier. Le fruit se trouve ainsi fortement associé aux fêtes de Noël et du Nouvel An.

     

    Bon à savoir

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    • Le litchi ne doit pas être confondu avec le litchi chevelu, un fruit nommé ainsi en raison des longs cils orangé aux reflets verts couvrant son écorce. Également appelé ramboutan, ce fruit tropical appartient à la même famille que le litchi. Le ramboutan se cultive surtout en Thaïlande et en Guyane française.
    • Les abeilles apprécient les fleurs du litchi. A partir de son nectar, elles élaborent un miel d’une qualité exceptionnelle.

     

    En quelques chiffres

    Production (à destination du frais, hors transformation)

    • France: 7 806 tonnes [1]

    dont :

    - 01 - Guadeloupe 26 tonnes

    - 03 -Guyane 5 165 tonnes

    - 04 - La Réunion 2 590 tonnes

    - 06 - Mayotte 25 tonnes

    Carte d'identité

    Le litchi est un délicieux petit fruit qui mêle les saveurs de la rose et du muscat. Sa chair est blanche et très moelleuse. Son écorce présente de petites écailles, caractéristiques au toucher. Fruit rafraîchissant et exotique, son succès est grandissant sur les étals français. Traditionnellement associé au Nouvel an chinois, le litchi est un fruit festif qui regorge de vitamines.

     

    En bref

    • Un litchi pèse une vingtaine de grammes en moyenne. Sa peau varie du rose clair au rouge foncé. Même dans le noir, impossible de confondre le litchi avec un autre fruit grâce à ses petites écailles et ses arômes de rose et de muscat !
    • Le litchi se picore en toutes occasions, quotidiennes ou conviviales, mais toujours gourmandes ! Vous pouvez aussi le cuisiner dans de rafraîchissants plats exotiques ou des préparations plus classiques.
    • Exceptionnelle source d'énergie grâce à sa teneur en vitamine C et en glucides, il contient des minéraux et des micronutriments qui participent à votre bien-être.
    • Le litchi est disponible de novembre à janvier. De juin à août, de moindres quantités sont importées, notamment de Thaïlande et d’Israël.

    32 commentaires
  • Quand on pense à Paris, on ne pense pas forcément à la faune et la flore. On pense au métro, aux embouteillages, bref à la pollution. Si Paris et sa banlieue possèdent quelques grands espaces verts comme le bois de Vincennes et le parc des Buttes Chaumont, Paris intra-muros possède un endroit hors du commun qui abrite des animaux de nombreuses espèce différentes : le cimetière du Père Lachaise. En plus d’être une attraction insolite pour les touristes, le fameux cimetière est un endroit exceptionnel pour les amoureux des animaux.

    Le  saviez -vous

     

     

    Un des rares endroits paisibles de Paris

    C’est bien connu, dans un cimetière règne le calme. Le cimetière du Père Lachaise a beau être le cimetière le plus visité au monde, accueillant chaque année des milliers de touristes, les personnes le visitant doivent y respecter les sépultures et le calme régnant dans ce lieu. S’il n’est pas rare de voir des jeunes jouer de la guitare devant la tombe de Jim Morrison, le folklore bruyant s’arrête là. Du calme et de la verdure, il n’en fallait pas plus pour attirer de nombreux animaux, parmi eux, les chats. Ils règnent en maitre mais on peut aussi apercevoir de nombreux oiseaux et même des perroquets dont les ancêtres s’étaient échappés d’un zoo, leur descendance ont fait du cimetière leur lieu de résidence.

    Le  saviez -vous

    De nombreuses personnes viennent nourrir les animaux

    Croiser des animaux sauvages en liberté à Paris est un phénomène plus que rare. C’est pourquoi certaines personnes se réjouissent de préserver cette ambiance si particulière qui entoure le cimetière. Si vous vous y rendez, vous croiserez facilement des personnes en train de nourrir les animaux, principalement des chats.

     

    Le  saviez -vous

    Mais si vous avez vraiment de la chance, vous tomberez alors peut être sur Canelle : un chien malinois. Un chien errant au Père Lachaise ? Eh bien oui, elle est même selon certains devenue la gardienne des lieux. Elle est très craintive, mais vous pouvez venir lui déposer de quoi manger. Voici d’ailleurs quelques conseils à propos de la nourriture pour chien pour alimenter ces animaux correctement.

    Un vrai terrain d’observation pour les scientifiques

    Animaux, passants, touristes… cela fait beaucoup de monde mais ce n’est pas tout. Vous croiserez aussi des scientifiques qui viennent dans le cimetière pour observer des animaux sauvages en liberté à Paris. Il n’y a probablement qu’au Père Lachaise que cela est possible. Vous verrez principalement des ornithologues, venus observer les oiseaux. Vous pourrez également croiser des spécialistes des chauves-souris, même si ces derniers travaillent principalement la nuit. Elles ne sont pas simples à observer, mais les scientifiques les détectent en mesurant les ultras sons. Selon les saisons, les chauves-souris peuvent être nombreuses dans le cimetière et cela représente un vrai terrain de jeu pour les scientifiques.

    Si vous habitez à Paris et que la nature et le calme vous manquent, visitez le Père Lachaise. En plus d’être un endroit magnifique et un haut lieu de notre histoire, il abrite de nombreuses espèces qui ont trouvé là tout le calme dont elles avaient besoin.

    Le  saviez -vous


    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique