•  

    Afficher l'image d'origine

    Nous avons passés une semaine de bonheur formidable , aussi pas envie de faire les valises  ;mes amis restent encore une semaine , ils profitent du soleil qui est d'une générosité incroyable ,comme le temps  passe  vite en bonne compagnie !!!

    J'espère que pour vous tout va bien,   merci pour vos cartes postales ,ma collection augmente chaque année ....

    visuel.jpg

    Je continue mes courtes visites chez vous ,à très bientôt   

    je pense bien à vous ,

    Afficher l'image d'origine


    60 commentaires

  • Le saviez-vous ?
    Outre la grande fête catholique de l'assomption de la vierge marie, le 15 août a aussi été la fête nationale française sous Louis XIII et lors de la Restauration. Le 15 août a même été, de manière éphémère, le jour de la Saint-Napoléon, sous Napoléon 1er (né un 15 août).
    La République en a fait un jour férié ... c'est le jour le plus important de l'année à Lourdes et aussi la fête patronale de nombreux villages.
    Profitez de ce week-end du 15 août qui est le moment fort de l'été et des vacances.

    Que cette journée vous apporte  bonheur et joies partagés ;

     mes amis sont arrivés hier soir  , je me mets en pause pour une semaine , j'essayerai de vous rendre visite  le matin pendant que tout le monde dormira  encore   hihihihi  , 

                                                  Afficher l'image d'origine


    42 commentaires
  • Hier à notre tour d'avoir le feu 

    Incendie de Montalba:

     

    Près de 450 pompiers mobilisés

    La zone étant accidentée et difficile d'accès, 5 avions sont mobilisés : 1 Dash, 2 Tracker et 2 Canadair. 2 hélicoptères sont également sur place.
    Quelques mas isolés et un élevage agricole ont rapidement été mis en sécurité.Le feu a entraîné la coupure de la route départementale 17 entre les communes de Tarerach et Montalba.

     À 22 heures, 1100  hectares de forêt et de garrigues avaient été détruits par le feu (90 hectares à midi). Les flammes sont attisées par la tramontane qui souffle fort, autour de 70 km/h.

    Montalba le Chateau (66)

    Histoire ancienne

    L'histoire de Montalba commence comme beaucoup de ces villages à l'époque préhistorique. C'est entre -2200 et -1800 qu'à lieu l'époque mégalithique qui se caractérise par l'érection de dolmens un peu partout dans la région. Montalba possède le sien, toujours visibles. Cette époque ne nous ayant pas laissé plus de traces, il faut poursuivre l'histoire sans s'arrêter sur cette époque plus que ça, encore que les époques suivantes ne nous apportent pas tellement plus de renseignements. Ceux sont en effet les ibéro-ligures, puis les celtes, vers -500, qui s'emparèrent de la région. Puis vinrent les romains, en -121, mais ces derniers n'ont pas laissé de traces non plus à Montalba, pas plus que leurs successeurs les wisigoths (408) ou les sarrasins (739).

    Origine du village

    Quand à l'évolution du village lui-même, on a peu de documents qui peuvent nous la donner. Le village prend le nom de son château à l'époque de sa construction, aux alentours du IXe siècle. Il fut construit autour d'une grosse tour carrée. La chapelle date du XIIe siècle, elle est toujours debout.

    Montalba appartenait aux seigneurs de Perpapertusa au XIIe siècle. En 1118, on voit ainsi Bernard-Bérenger de Perapertusa, fils de Constantia rendre hommage à Ramon comte de Barcelone. En 1130, c'est Bérenger de Perapertusa, fils de Geralda, qui fait de même.

    Séparation territoriale

    L'une des 2 bornes située à la limite
    des communes de Ille, Montalba et de Bélesta
    délimitant la nouvelle frontière entre la France et l'Aragon.

    Arrive alors l'année 1258. La fusion des familles des comtes de Barcelone, suzerain du Fenouillèdes, et de celles des rois d'Aragon a imposé l'établissement d'une frontière claire entre la France et l'Aragon. Ce fut fait cette année là grâce au traité de Corbeil. Cette frontière passait à Latour de France, Bélesta et remontait vers la vallée de l'Agly, ce qui fait que tout le Fenouillèdes passa du côté de la France. Le Peyrepertuse également.

    L'autre borne située à la limite des communes
    d'Ille et de Montalba

     

    Croix d'Aragon gravée au pied de l'une des bornes frontières.

    On retrouve d'ailleurs une trace de  cette famille entre 1325 et 1366, où Séguier de Perapertusa est dit "seigneur de Montalba". Il était l'époux d'Huguette de Pontos. C'est leur fils Antoine qui héritera de cette seigneurie, entre 1366 et 1386. Bien évidemment, placé proche de la frontière, le château de Montalba fut jusqu'en 1659, (date du traité des Pyrénées), le siège de multiples accrochages entre français et catalans. 

    Les fortifications

    Afficher l'image d'origine

    Le village possède une enceinte polygonale du XIVe siècle faite en moellons de granit, elle fait 1 mètre 50 d'épaisseur. Elle est percée de deux rangs d'archères sur le pan de mur Ouest, ces dernières étant particulièrement étroites (8 à 10cm par 80cm de haut) à ébrasement étroit.

    L'enceinte était percée d'une porte sur arc brisée côté Est. Côté Nord, une poterne couverte d'un demi-cintre permettait le passage vers l'extérieur. Le sommet du rempart est désormais détruit. Le château, lui, a été remanié à plusieurs périodes. Il a été construit autour d'une tour de surveillance carrée. Son plan est en forme de L dont l'aile Ouest a été reconstruite au XVIe et XVIIe.  Le château possédait une citerne et une chapelle castrale qui fut reconvertie en l'église paroissiale.

    Epoque moderne

     

    La commune de Montalba a pris le nom officiel de Montalba-le-Château en 1933. 

    Afficher l'image d'origine


    42 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique