•  

    Je ne vous raconte pas la descente ; mais surtout   à remonter  houlala

    5

     

     

     

     

    Comme serti dans la falaise qui surplombe les méandres de l'Agly (la rivière de l'aigle), cet ermitage cache une grotte-chapelle.
    Les grottes naturelles de Galamus, "montagne sainte", devinrent, dès le VIIème siècle, un refuge pour les ermites qui y construisirent leurs modestes cellules, vécurent dans la prière et l'abstinence et y moururent.
    Ils y sont présents jusque vers 1925, construisant progressivement les bâtiments, avec la cloche du campanile dite "cloche aux vœux".
    La route sinueuse et très étroite par endroits qui permet d'accéder à différents parkings dans les gorges de Galamus soit de Saint-Paul-de-Fenouillet (*) soit de Cubières-sur-Cinoble est à circulation alternée (prudence).

     

    Vue imprenable sur l'ermitage de Galamus et les gorges de l'Agly

     



    Les premiers écrits sur l'ermitage datent du XVème siècle. De 1482 à 1560, il est occupé par les Franciscains. Puis en 1791, devenu bien national, il est vendu aux enchères publiques. Ce n'est qu'en 1843 qu'il retrouve la tradition franciscaine avec l'arrivée du Père Joseph Chiron appelé "Père Marie".

     

    L'ermitage de Galamus, une grotte-chapelle

     





    La grotte abrite une sculpture de Saint-Antoine, réalisée dans des troncs de platane par un artiste Saint-Paulais. Représentation surprenante car le saint possède les traits de l'ermite de Galamus, le Père Joseph Chiron appelé "Père Marie". L’ermite de Galamus demandera de se rendre sur la fin de sa vie à N-D du Cros à Caunes-Minervois où il rendît l'âme en odeur de sainteté le 28 décembre 1852. Une partie de sa dépouille (son avant-bras) est toujours ensevelie sous le porche d'entrée tandis que son corps sera inhumé à Privas.
    On retrouverait également son visage caractéristique sur l'énigmatique station XIV du chemin de croix de l'église de RLC.

     

    Scupture de Saint-Antoine aux traits de l'ermite Joseph Chiron

     



    A l'intérieur de la grotte-chapelle se détache ce carré Sator aux 4 "Tau", symbole de Saint-Antoine. Une tête de Christ surmonte l'ensemble.

    Les 5 mots du carré Sator ont servi à nommer les bergers de la nativité en Cappadoce (Cheval de Dieu) du IXème au XIème siècle.

     

    Le carré SATOR à l'intérieur de la grotte-chapelle

     



    Cette partie des cavités de Galamus devait avoir une extension considérable sous la forme d’une galerie dont l’accès comblé est aujourd’hui introuvable. Sans doute à la suite de cette tragédie le père Albouys, constatant l’effondrement près du départ de cette faille cylindrique, fait obstruer définitivement cette ‘gueule infernale’. De nombreux genévriers de Phénicie agés de plus de cinq cent ans s'accrochent aux rochers. L'Agly creuse au nord les gorges de Galamus et au sud le Fossé de la Fou. La "lueur" (?) est ici à plus de 8m de haut.

    En 1597, deux hommes, Albert Fonçay Map et Marie-Bernard Brauge, décident de descendre par une ouverture, dans une extension de la grotte Marie Madeleine (celle dans laquelle on trouve aujourd’hui les statues de bois), extension aujourd’hui comblée.
    Un seul ressortit, Albert Fonçay Map, mais fou et délirant. Ses propos sont incohérents, il meurt peu après, terrorisé par on ne sait quoi…

    Cette ouverture dans l'ermitage de Galamus, par laquelle ces deux hommes ont pénétré sous Terre, est appelée la "gueule infernale", ce serait, selon certains, une entrée vers le monde souterrain de l’Agartha.



    L’ermitage de Galamus est une véritable église fortifiée dans laquelle cohabitèrent un temps moines et militaires, pour défendre quoi ?

    L'ermitage Saint-Antoine de Galamus serait-il une porte cosmique ?
    Beaucoup pensent que ce lieu serait habité par des êtres étranges. Surveillé 24h/24h par des caméras vidéo, alors qu’il n’y a pas d’objets de valeur, le site intrigue. Il existerait des photos de fantômes, ou autres phénomènes lumineux étranges, prises justement par ces caméras de surveillance, la nuit.
    Des scènes du film "La Neuvième Porte" de Roman POLANSKI en 1998 y furent tournées.

     

     

     

     

    Dans ces grottes   le sport   y est à l'honneur

    AQUAVENTURE GORGES DE GALAMUS

    Les gorges de Galamus est le seul canyon Calcaire des Pyrénées Orientales.Lorsque les rayons du soleil pénètrent dans les gorges étroites il en jaillit des couleurs magnifiques.Nous évoluerons pour le plaisir des yeux entre des falaises d'environ 300m de haut et franchirons des petits toboggans calcifiés depuis plusieurs millénaires.Pour accéder au départ du Canyon nous emprunterons une très belle petite route creusée dans la roche en 1892 nous pourrons admirer de celle-ci 100 m plus bas le Canyon et ses eaux émeraudes.

     


     

     

     

     

     

     

    et-je-vous-attends.jpg


    27 commentaires
  •  

     

    Excellent pour être au frais Râ à fait son boulot ce dimanche  

    37° alors  quelle bonheur  si vous êtes en vacances dans le coin , allez visiter !!!!!

    la température dans les gorges se situe entre 16 et 18 degrés.

    Près de chez moi savez-vous quoi qu'il y a ?

    Une fois équipé de casque, on vous donne accès aux passerelles accrochées au parois des gorges qui surplombent le torrent. Parcours aller-retour en 1 h 30 à 2 h00 voir plus  

     Itinéraire de 1739m de long, dans une faille de 200m de haut, 157m de dénivelé à travers les gorges calcaires, accessible à tous sur de larges passerelles sécurisées.

    Ceret  /les gorges de la Fou = 00h2617.1 km

    Légende sur les Gorges de la Fou. On raconte sur les Gorges de la Fou, qu’elles étaient le repère des Trabucayres. Ces bandits de grands chemins venaient y cacher leur butin dans les nombreuses grottes. Exécutés en 1846 on ne sut jamais où était leur trésor. 

     

    Les gorges de la Fou se situent à 2 km du centre-ville d'Arles-sur-Tech en direction de Prats de Mollo. Le canyon serpente sur les territoires de trois communes ( Arles sur Tech, Corsavy et Montferrer).

     

    Ce site naturel constitue une curiosité géologique puisque creusées par un ruisseau, la Fou, elles ont une longueur de 1 700 mètres et sont réputées pour être les gorges les plus étroites du monde.

     

     

    Au XIX° siècle, les trabucayres, bandits de grands chemins et détrousseurs de diligences qui semaient la terreur dans la vallée s'en servaient de refuge quand ils étaient poursuivit...

     

     

    Près de chez moi savez-vous quoi qu'il y a ?

    Près de chez moi savez-vous quoi qu'il y a ?


    30 commentaires
  •   CERET / ILLE SUR TÊT  =   00h4436.3 km 

    Les orgues d’Ille-sur-Têt sont des cheminées de fée situées sur un site géologique et touristique de la commune d’Ille-sur-Têt, dans le département français des Pyrénées-Orientales. Elles résultent de l’érosion de roches sédimentaires vieilles de quatre millions d’années.

    le site des Orgues d’Ille-sur-Têt est un véritable joyau minéral, classé site protégé. Vous voici donc arrivé dans un décor digne des paysages désertiques, presque lunaire. 

    Ces curiosités géologiques semblent tout droit venir d’une autre planète mais il s’agit en réalité de formations en sable et argile que l’érosion a façonné au fil du temps. 

     

    Niché dans une nature verdoyante, le site des Orgues offrent à l’exploration les moindres recoins de ces cheminées de fée hautes d’une dizaine de mètres !

     

     

    N’hésitez pas à vous perdre dans les petits sentiers aménagés en labyrinthe, une bonne façon d’apprécier toute la beauté de ce lieu si particulier… Même si les colonnes semblent majestueuses, elles sont très fragiles et soumises aux caprices des intempéries : il n’est donc pas possible de les escalader mais vous pouvez toujours les immortaliser grâce à votre appareil photo !

     

    Si vous êtes en famille, amusez-vous à deviner des formes d’animaux ou des visages sculptés dans la roche !

                                      

     

    Lors de la visite guidée, ne soyez pas surpris si l’on vous parle d’histoires de lutins ou de fées, car ici tout invite au mystère et à la contemplation des Orgues d’Ille-sur-Têt…

     

     le site des Orgues est un lieu unique en France,

     

    Promenade entr'amis

    Promenade entr'amis

     

                                                                           

     


    42 commentaires
  • Comme la vie est bizarre, avec ce beau temps  je lis dehors sous l'olivier et hier ma voisine est passé prendre du courrier à son resto ( qu'elle n'ouvrira pas  ,je vous l'avez dit ) et dans le même temps  mon autre voisine qui habite au dessus du resto est descendue, il y a des jours ou je ne vois personne et je souriais à la cocasserie du moment ,j'avais près de moi une Filandaise (Hannelé) qui vit à Ceret depuis 2 ans   une suédoise  (TOTE ),et sur ce est arrivé mon voisin Anglais  (John ) le seul a parler Français , qui est la depuis 6 mois, après ce fut l'anglais et nous avons décidé de nous retrouver pour des cours de conversation Française , une fois par semaine je pense que cela va être marrant !!!

      

     

     

    Lorsque je vivais à Compiègne ,j'allais souvent à Montmartre voir les caricaturistes , j'adore 

    Une caricature est un portrait peint, dessiné ou sculpté qui amplifie certains traits caractéristiques du sujet. Souvent humoristique, la caricature est un type de satire graphique quand elle charge des aspects ridicules ou déplaisants.

     

     

     

    Assez ressemblant je trouve  et vous ???


    26 commentaires