• Tristement en voie de disparition dans nos villes modernes, le heurtoir caractérisa longtemps les maisons et par extension leurs habitants. Puis vint le fléau électronique : la sonnette.

    Tire la chevillette, la bobinette cherra

    Puisque tu ne l’as pas demandé, je vais te donner mon avis : les heurtoirs sont sans commune mesure avec les sonnettes . 

    Quand  je me promène dans Ceret j'adore  voir  ces heurtoirs  comme toutes les villes marquées par le moyen-âge  il en reste pas mal 

    Ancêtre de la sonnette, le heurtoir (également appelé marteau de porte) se retrouve de plus en plus souvent sur les portes d’entrée contemporaines.

    Élément traditionnel fixé sur la face extérieure d’une porte d’entrée, il servait à l’origine à avertir les occupants d’une maison de la visite d’un quelconque visiteur. Aujourd’hui, le heurtoir de porte a comme rôle principal de donner du cachet à une simple porte d’entrée. Une touche de nostalgie qui vient agrémenter nos maisons…

    Tire la chevillette, la bobinette cherra

     Le simple ajout d’un heurtoir de porte peut transformer complètement l’aspect de votre porte d’entrée et lui offrir ainsi une nouvelle élégance.

    r.

     

    Tire la chevillette, la bobinette cherra

    Difficile de dire depuis quand existent les heurtoirs (évidemment depuis qu’il y a des portes, merci). Néanmoins, nous savons que ces objets furent d’abord de petits maillets suspendus à l’extérieur de la dite porte.

    Tire la chevillette, la bobinette cherra

    Les marteaux venaient frapper sur une tête de clou plantée dans le bois ou bien directement sur ce dernier.

    Tire la chevillette, la bobinette cherra

    À partir du XIIe siècle, un certain raffinement apparaît dans le domaine de la porte et les heurtoirs deviennent des œuvres de forgerons et de sculpteurs ciseleurs. D’abord en fer forgé, les plus exceptionnels furent réalisés en bronze, en laiton puis en acier au XIXe siècle.

    Tire la chevillette, la bobinette cherra

    Animaux fantastiques, griffons, lions… si le heurtoir de porte prenait autrefois les apparences les plus fantaisistes, il se décline aujourd’hui également dans des formats plus sobres. Mais que vous optiez pour un modèle de type moyenâgeux ou de style plus moderne, le marteau de porte est un bel accessoire mettant votre porte d’entrée en valeur et reflétant la personnalité de votre intérieur

    Tire la chevillette, la bobinette cherra

    Quoiqu’il en soit, la fonction de ces objets restent la même : avertir de la venue d’un étranger au seuil de la maison.

    Il s’agit là de la fonction pratique et première du heurtoir (ou de la sonnette) 

     

    Tire la chevillette, la bobinette cherra

     Un heurtoir de porte est une très jolie façon d’enjoliver n’importe quelle porte d’entrée. Toutefois, choisir un marteau de porte est une expérience très personnelle. Moderne, classique, fantaisiste… c’est à vous de juger et de choisir le style qui convient le mieux à votre porte d’entrée !

    Tire la chevillette, la bobinette cherra

     

    Qui en possède  un ????

     

     

    Tire la chevillette, la bobinette cherra

     

     

    30 commentaires
  • Dernières volontés d’Alexandre Le Grand !


     Dernières volontés d'Alexandre Le Grand ! dans Le Temps (75) 240493-300x300

     

     

    Sur le point de mourir, Alexandre convoqua ses généraux, et leur communiqua ses dernières volontés, ses trois ultimes exigences:

     

     

     

    1 – Que son cercueil soit transporté à bras d’homme par les meilleurs médecins de l’époque.

     


    2 – Que les trésors qu’il avait acquis (argent, or, pierres précieuses…) soient dispersés tout le long du chemin jusqu’à sa tombe.

     


    3 – Que ses mains restent à l’air libre, se balançant en dehors du cercueil à la vue de tous.

    L’un de ses généraux, étonné de ces requêtes insolites demanda à Alexandre quelles en étaient les raisons.

    Alexandre lui expliqua alors ce qui suit :

     

     

    1 – Je veux que les médecins les plus éminents transportent eux-mêmes mon cercueil pour démontrer ainsi que, face à la mort, ils n’ont pas le pouvoir de guérir.


    2 – Je veux que le sol soit recouvert de mes trésors pour que tous puissent voir que les biens matériels ici acquis, restent ici-bas…


    3 – Je veux que mes mains se balancent au vent pour que les gens puissent voir que, les mains vides nous arrivons dans ce monde, et les mains vides, nous en repartons quand s’épuise pour nous le trésor le plus précieux de tous : LE TEMPS.

    En mourant, nous n’emportons aucun bien matériel avec nous, bien que les bonnes actions, je pense, soient une espèce de chèques de voyage.

    «LE TEMPS» est le trésor le plus précieux que nous ayons parce qu’il est Limité.
    Nous pouvons produire plus d’argent, mais pas plus de temps.
    Quand nous consacrons du temps à quelqu’un, nous lui accordons une portion de notre vie que nous ne pourrons jamais récupérer, notre temps est notre vie.

     

     

    uypchsye dans Textes à méditer (200)

     

     

    LE MEILLEUR CADEAU que tu puisses donner à quelqu’un est ton temps et accorde-le TOUJOURS à la famille ou à un bon ami.

     

     

     

    Il court le temps ... dans Le Temps (75) fond-ecran-le-temps-qui-passe1


    41 commentaires
  •  lapolitesselesmotsmagiques.gif

     

     

     

    La politesse doit être enseignée aux enfants sinon ils auront du mal à s’insérer dans la société. Pourtant, l’incivilité semble gagner du terrain et l’on s’en plaint aujourd’hui comme les adultes s’en plaignent depuis des millénaires quand ils parlent de la jeunesse qui  » n’est plus ce qu’elle était « . Pourtant, la politesse, même si elle est indispensable, semble aussi un carcan, lieu d’une véritable hypocrisie. Alors, à quoi sert-elle vraiment ?

    La politesse, une règle implicite qui nous guide

     

    Si la politesse semble souvent artificielle, elle a l’intérêt d’organiser un univers rassurant et prévisible. Grâce à elle, vous savez ce que vous devez faire ou ne pas faire, dire ou ne pas dire, comment vous devez réagir. Ses règles écrites ou implicites vous guident, vous soutiennent, vous facilitent la vie à des moments où il ne serait pas simple d’improviser rapidement. Vous savez où vous situer par rapport à l’autre grâce à ces règles. Vous ne parlerez ainsi pas de la même manière à votre patron ou à un subordonné. De même, vous saurez comment placer vos invités à table.

    external image 078_001.jpg

     

     

    La politesse sert aussi à donner du positif aux autres

     

    Un exemple : quand vous croisez un voisin, vous dites simplement  » bonjour « . En lui souhaitant une bonne journée, vous lui montrez qu’il n’est pas un inconnu pour vous, qu’il existe dans votre environnement, qu’il a sa place dans le monde. Ce n’est pas grand-chose, mais cela peut se révéler très important pour une personne seule qui apprécie énormément ce petit mot. De même le mot  » merci  » vous permet de reconnaître ce que l’autre vous a donné (un sourire, une aide, une attention) et lui renvoie une image positive de lui-même. Un merci est un mini cadeau qui répond à un autre cadeau. Ce sont donc des échanges d’objets positifs. De cette manière, la politesse huile les rouages sociaux et rend la vie plus agréable. Être poli, c’est ne pas laisser la loi de la jungle triompher, mais l’humanité gagner la partie. Un conducteur poli laisse passer les piétons sur un passage qui leur est réservé et n’injurie pas un conducteur étranger ou débutant qui a des difficultés à trouver son chemin. La politesse ne fait pas que mettre en avant du positif, elle atténue le négatif. Un enfant peut dire :  » elle est moche la dame  » alors qu’un adulte peut le penser, mais s’il est bien éduqué, ne le dira jamais. Il ne s’agit pas d’hypocrisie, mais d’une manière de faciliter la vie en communauté. Si chacun blesse les personnes de son entourage par manque de politesse, il sera lui aussi blessé un jour ou l’autre. Il s’agit donc d’un échange tacite de bons procédés. Personne ne va vous dire que vous êtes laid, ni que vous êtes mal habillé, à moins de souffrir d’un déficit grave de politesse. Aussi, quand on souhaite enseigner la politesse aux enfants, l’idéal est de parler non des règles, mais des valeurs que l’on souhaite transmettre.



    external image ob_86c20f255920ace78a5527733da5a3ab_sagesse-persane.JPG

     

     

    Il semblerait que l’on puisse ramener les règles de la politesse à 4 grands principes :

     

    - Le respect de soi qui consiste à se vêtir de manière soignée, et à parler d’une manière intelligible et claire pour l’entourage.

    - Le respect d’autrui : il s’agit de ne pas gêner par des sons bruyants, de faire preuve de tact, de discrétion et d’éviter les remarques désobligeantes, de ne pas monopoliser les conversations, et de savoir exprimer son désaccord sans blesser l’autre.


    external image jacques-dutronc.24046-politesse-forme-timidite.png

     

    - La sociabilité : il s’agit d’offrir des signes d’intérêt aux personnes que l’on côtoie, des compliments, de recevoir dans les formes et de faire preuve de bienveillance en leur proposant des services.

    - L’équilibre : ici, on s’applique à rendre une invitation, à ne pas abuser du temps d’autrui, à éviter la familiarité excessive… Notons qu’en dehors de tous ses aspects positifs la politesse a aussi ses limites. Elle sert parfois à vous positionner dans une classe sociale. Chaque groupe culturel a ses propres règles et chacun reconnaît rapidement les siens. Cela peut être un plaisir de former un groupe, mais aussi une manière de s’isoler des autres, pas forcément positive…


    29 commentaires
  •  

    La première fois que j’ai lu un très bon livre , il me sembla que c’était comme si j’avais rencontré un nouvel ami :

     

    Expo-Mariemont-citation-04-Quignard

     

     

     Le goût de la lecture est une histoire intime que les lecteurs aiment partager, un plaisir solitaire qui très vite devient un festin de papier. C’est une vieille histoire entre soi et les livres. Le goût de la lecture est souvent un bonheur d’enfance qui vous éclaire toute une vie. Il est parfois le fruit d’une éducation ou du voisinage familier d’une bibliothèque. Mais il en est de la passion des livres comme de toutes les passions : les coups de foudre et les coups du hasard très souvent s’en mêlent…

     

     

    bienvenuesurmonblogfenetre.gif

     

     

    Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade.    (Julien Green)

    Les livres sont la source principale de notre savoir, notre réservoir de foi, de mémoire, de sagesse, de moralité, de poésie, de philosophie, d’histoire et de science. Apprenons à lire à nos enfants ,la télé c'est bien les livres , c'est mieux  

     

    100608065633412606190047.png 

     

     Pour moi les livres sont une forme d’immortalité : les paroles de personnes dont les corps ne sont plus que des cendres vivent toujours dans leurs livres… et c’est dans les livres que sont racontées les vies de toutes les grandes existences .Je ne saurai pas rester sans lire .

     

    Il en est  qui vous rendent plus savant, ou qui vous font voyager Et d’autres encore qui vous font rêver.

     

    tatewiweb.jpg

    Lire, c’est entrer dans l’inattendu d’un mot, L’imprévisible d’un récit, la chaleur d’une phrase , avec certain livre lorsque je le  termine cela me rends triste .....

     

    ET VOUS AIMEZ VOUS LIRE ???


    31 commentaires