• Céret

     

     

    Avec ou sans fête des Mamies ,toujours  un plaisir de voir mon petit-Prince ;mais je n'aime pas la récupération commerciale de toutes ces fêtes, Moi voir les enfants est une fête en elle même  ,

    Ce matin Espagne pour faire les courses comme chaque début de mois ,il fait déjà doux ,c'est super

    Céret : Creuset du Cubisme

    Rien ne prédisposait le Céret du début du XXe siècle à devenir la ville d’artistes qu’elle est aujourd’hui. A l’époque, l’agriculture et la viticulture occupent le devant de la scène, relayées par quelques industries artisanales traditionnelles du Vallespir : fabrication d’espadrilles, de tissus, de tonneaux et de bouchons de liège. La vie est rythmée par de grandes fêtes votives qui attirent toute la vallée. Rien d’extraordinaire, donc, si ce n’est la beauté singulière du village et de ses alentours. Mais le destin veille

    Histoire de train


    Il arrive par le train, à la fameuse gare située en bas du village et prend le visage de trois peintres venus de Montmartre et plus exactement, du Bateau-Lavoir. Il s’agit du Catalan Manolo Hugué, du musicien occitan Déodat de Séverac et du Limougeaud Frank Burty Haviland, qui vont faire de Céret le siège de l’avant-garde cubiste. Très vite, les trois artistes se lient avec les intellectuels locaux, trop heureux de voir Paris venir jusqu’à eux, et Céret de connaître peut-être la même fortune que Collioure avec le fauvisme quelques années plus tôt.

    Echanger d’abord


    Ainsi l’auteur Victor Crastre, qui deviendra le chroniqueur de l’aventure, le poète Pierre Camo, le grand Etienne Terrus (encore lui !), Maillol (qui n’est pas encore sculpteur) et le négociant en vin Michel Aribaud, grand amateur d’art, se pressent-ils autour des nouveaux venus, avides d’échanger, de confronter, en un mot de participer à ce qu’ils pressentent comme une grande avancée de l’art en ce début de siècle. Cette ébullition va porter ses fruits.

    Partager ensuite


    Les trois compères, ravis de leur séjour, ne tardent pas à inviter leurs amis parisiens à les rejoindre. C’est chose faite en 1911. Dès lors, et jusqu’à la première guerre mondiale, se presse dans les rues de Céret, sur les flancs de ses collines, au bord du Tech, un aréopage d’artistes, et non des moindres. Picasso, qui loue la maison Delcros, passe du cubisme analytique au cubisme synthétique et à l’iconoclastie absolue que sont les papiers collés, tandis que Braque continue son exploration du cubisme pictural. Max Jacobs esquisse, écrit et anime des soirées débats passionnées au grand café, Juan Gris restitue une admirable vision du Col de Bousseils, Auguste Herbin, longtemps avant Bioulès, se joue de la perspective des trois ponts.

    Raoul Dufy  :village de Céret

    La deuxième vague


    A Paris, les lettres se succèdent en provenance de la cité catalane, poussant Kisling, Picabia, Marchand, Deniker, Casanovas, Sunyer et d’autres encore à prendre la route de la Catalogne. Céret a changé. De la cohabitation étrange de ces bohêmes de génie et de son petit peuple rural est né un esprit unique, curieux. On rit beaucoup de ces excentriques mais au fond, on les accepte. Céret a scellé son destin de ville culturelle. Selon le joli mot du critique d’art André Salmon, elle est devenue « la Mecque du cubisme ». Pourtant, la Grande Guerre vient poser sa glaciation funèbre sur cet élan vital. D’une certaine manière, c’est le monument aux morts sculpté par Maillol qui sonne l’heure de la résurgence en 1919, résurgence menée par un homme providentiel pour la ville : Pierre Brune.

     Brune

    Vent d’est

    Installé dans « la ruche » cité Falguière à Paris, où séjournent beaucoup d’artistes venus de l’Est, ce dernier décide de s’établir à Céret et d’y attirer deux de ses plus grands amis et collègues, Pinkus Krémègne et Chaïm Soutine. Le premier y résidera jusqu’à sa mort en 1981. Le second y restera trois ans, et y peindra une série expressionniste sublime consacrée à des paysages et à des natures mortes, qui vont le propulser dans le club fermé des peintres reconnus. André Masson et Maurice Loutreuil arrivent à leur tour, peignant des séries de paysages que l’influence de Soutine ne tarde pas à visiter. Mais l’incroyable défilé n’est pas fini : Marc Chagall s’installe de 1928 à 1929, et travaille sur une série de gravures illustrant les fables de la Fontaine, Tristan Tzara, Joan Maragall ou Jean Dubuffet multiplient les visites. Céret est une ville d’artistes.

    Soutine

    Cité des artistes


    Et elle va le prouver, lorsque l’ombre sinistre du nazisme s’abat sur la France, en devenant un véritable asile pour les peintres et intellectuels parisiens parmi lesquels, Jean Cassou, Raoul Dufy, Albert Marquet. Ce chapitre des « résidences » prend fin après la guerre avec André Marchand, mais le sillon est tracé. Déjà, rue Saint Ferréol, s’élève l’immense figure de Jean Capdeville, l’un des plus grands peintres catalans du XXe siècle. Joan Ponç, André Eulry, Michel Brigand et bien sûr le farouche et talentueux Marc Fourquet, Céret reste digne de son héritage.

    Aujourd'hui le Musée



    D’autant que Céret, aux côtés de son magnifique Musée d’Art Moderne et de ses sublimes collections, possède deux institutions officieuses : le Pablo, qui est un peu l’Hôtel des Templiers local tant ses propriétaires, les frères Astrou ont œuvré pour l’art et les artistes, et la galerie Odile Oms, un temple à la passion de la peinture, dirigé par un couple de passionnés. Céret possède un don particulier, celui d’enflammer les incandescences, de cristalliser les passions, de faire surgir des vérités silencieuses et désaltérantes comme le chant de l’eau le long de ses trottoirs. Céret, c’est la ville de toutes les révélations.

    Céret : Creuset du Cubisme

    De la bourgade rurale endormie du début du XXe siècle à la capitale culturelle, il y a le regard porté sur Céret par deux générations de peintres, auteurs, intellectuels avant la Grande Guerre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ·    

     

     

     

    « Mars est un mois hardi !! Vous le saviez ???? »

  • Commentaires

    23
    Jeudi 5 Mars 2015 à 18:31

    une ville qui doit être agréable à découvrir

    22
    Mardi 3 Mars 2015 à 05:45

    Bonjour DANY

     

    Un début de semaine

     Ou pas un nuage ne traîne

    Du soleil un ciel bleu

    Tout pour être heureux

     

    Un mardi comme lundi

    Mais est ce bien prédit

    Aucune gelée de la douceur

    Un matin de bonheur

     

    Croisons les doigts

    Et retrouvons notre voix

    Astre brillant pour deux

    Vaut pour tous sous les cieux.

     

     Amitiés Bisous 

        56MELDIX77   

       le Briard     Breton  

     

    http://aveclaphoto.eklablog.com/

    21
    Lundi 2 Mars 2015 à 18:43

    Tu as été gâtée Mamie ! cool

    Toujours en vadrouille, tu as raison tu ne

    risques pas de rouiller he

    Pourquoi tu as mis le fer à cheval à l'envers ?

    Merci de m'avoir cou....ronnésmile

    Bonne soirée

    Bisous

     

    20
    Lundi 2 Mars 2015 à 18:22

    Quel beau reportage Dany sur cette ville qui gagne à être connue et je vois que c'est le bouche à oreille qui en a fait sa réputation ... Mais pour attirer tant les peintres il faut qu'elle soit bien jolie !!!


    Et en plus il y fait beau ... 24° que tu me dis dans ton com de quoi t'envier : dans le Nord du vent de la pluie ...


    Mais j'aime mon coin comme beaucoup aime leur ville ou village ..


    Bisous à toi et merci de ton gentil passage sur mes pages !


    Je te souhaite une belle semaine dans ton "beau pays" comme l'on dit ...


    Nicole


    Nicole

    19
    Lundi 2 Mars 2015 à 18:02

    BONSOIR DANY

    me voila je ne suis pas en avance mais depuis samedi je n'ai pas touché terre samedi dès mon arrivé j'ai commencé a tailler mon olivier j'ai apporté  des branches aux brebis de ma fille et hier matin j'ai voulu terminé sous une grosse pluie j'étais trempée heureusement qu'il ne fait pas froid bon voila il est taillé ce matin HERVE lui a travaillé sur ses dossiers et moi j'ai attendu un monsieur qui est venu m'acheter un lit dont je n'ai plus besoin et puis cette après midi c'était jardin HERVE a planté le jasmin que mes petits enfants mon offert (( hier soir nous avons mangés chez ma petite fille un repas super )) et puis nous avons aussi plantés deux rosiers et une clématite HERVE  a renforcé la gouttière qui menaçait de tomber et moi j'ai encore fais un voyage de branches d'olivier chez ma fille voila il est presque 18 h je suis crevée

    je vais bien dormir ce soir

    BONNE SOIREE

    GROS BISOUS POUR TOI ISDAËL

    DANY ET HERVE    et  petite DELHIA

    http://petitemimine.p.e.pic.centerblog.net/c1785a2c.gif

    18
    Lundi 2 Mars 2015 à 17:42

    BONSOIR DANY.!!

    Bien joli sujet ... de grands peintres pour rendre célèbre

    ta jolie petite Ville ( je ne connais pas hélas)

        j'ai qq problèmes d' ordi  : donc moins disponible pour venir>>désolée..!

    Amitiés   Bises    JULIE 77/22*

    Résultat de recherche d'images pour "gifs bonne soirée" 

    17
    Lundi 2 Mars 2015 à 16:34

    bonjour Dany

    Que d'artistes à Ceret,tu leur rends un bel hommage.Journée encore bousculée mes deux grands cousins germains sont venus déjeuner avec nous et Thomas le futur ingénieur informatique est arrivée à pic pour nous installer la nouvelle lie box il a galéré avec tous nos trois ordis et Ipad,pas facile tous ces fils à manipuler.

    bonne fin d'après midi

    bisous

    rosedesneiges

    16
    Lundi 2 Mars 2015 à 14:33

    C'est vrai qu'il n'y a pas besoin qu'on nous rapelle à l'ordre avec des fêtes programmées !!! mais bon c'est la vie !!! ton petit fils est trop trognon !!!! bise charentaise. marie

    15
    Lundi 2 Mars 2015 à 13:01

    Bonjour Dany

    Ça vaut vraiment le coup de faire ces achats en espagne ?

    C'est tellement beau dans cette région que beaucoup de peintre l'ont immortalisée 

    Je te souhaite une bonne journée, bisous

    14
    Lundi 2 Mars 2015 à 12:25

    Adorable ton petit fils une vraie petite bouille de p'tit mec"

    superarticle sur Céret

    bonne semaine

    13
    Lundi 2 Mars 2015 à 12:17

    coucou..il est super mgnon ton petit fils et ton article sur Céret très intérressant...et complet...merci...cet après midi nous allons balader a Montferrer....avec les amis...bises amicales YVETTE

    12
    Lundi 2 Mars 2015 à 10:54

    Kikou Dany,

    moi aussi je profite des mes ptits bouts quand je le peux.

    Que de bonheur de les avoir près de moi .

    J'étais moi-même très proche de ma grand-mère maternelle (je n'ai pas connu l'autre , décédée avant ma naissance) ma mère m'ayant dit un jour qu'elle ne m'avait pas désirée, j'étais très proche de papa et de ma grand-mère, on me l'a souvent reproché mais c'est comme ça, eux au moins ils m'aimaient.

    Mais bon avec l'âge, j'ai pardonné mais pas oublié.

    Alors je reporte tout mon amour sur mes enfants et petits enfants.

    Je te souhaite un bon lundi, gros bisous

    Nadine

    11
    Lundi 2 Mars 2015 à 10:15

    Quelle ville, chargée d'histoire.

    Beaucoup de peintre sont passés à Ceret et y ont laissé leur emprunte.

    Comme toi, je n'aime pas ces fêtes strictement commerciales.

    Et pourquoi pas la fête des grands-pères, il n'y a aucune raison.

    Ton petit bout est magnifique.

    J'ai eu beaucoup de plaisir a faire cette petite créa....

    Oh !!! C' est assez modeste, mais, ça vient du cœur.

    Bisous ma douce petite Dany.

    Aimée

    10
    Lundi 2 Mars 2015 à 10:11

    Un beau jeune homme!

    et un bel article sur Céret.

    Bonne journée.

    ROMY

    9
    Lundi 2 Mars 2015 à 09:46

    Bel article ,il est bien mignon ton petit-fils  bon lundi bisous

    8
    Lundi 2 Mars 2015 à 09:29

    j'en apprends tout plein ce matin, je ne savais qu'autant d'artistes avaient séjourné à Céret !!

    quand tu dis que tu vas en Espagne faire tes courses tu vas où ?

    7
    Lundi 2 Mars 2015 à 08:59

    Bonjour Dany,

    Je ne savais pas que Chagall avait été à Céret, comme quoi. J'adore ce peintre. Ton petit-fils est craquant, ah vivement que je sois grand-mère moi aussi. Passe une bonne journée, grosses bises, Véronique

    Image du Blog pussycatdreams.centerblog.net

    6
    Lundi 2 Mars 2015 à 08:46

    Hello Dany

    Tout ces artistes sont parti dans notre sud, car ils en avaient marre des critères étouffant de la vie Parisienne.... Dans notre sud, c'était tolérance et liberté et la créativité n'avait pas de barrière ... Paris c'était une dictature artistique...

    Et ils ont eu raison de venir, car ils ont pu évolué grâce à notre lumière...

    bizz

    Pat

    5
    Lundi 2 Mars 2015 à 08:36

    Bonjour Dany,

    Mais il y en a des artistes dans ce petit village du Roussillon ! Et tu en fais partie toi aussi. Merci pour ce moment de culture, je ne savais pas tout ça sur Ceret. Je te souhaite une belle journée, ici encore la pluie et la grisaille....mille doux bisous illuminés d'amitié ma douce. :)

    4
    Lundi 2 Mars 2015 à 08:35

    J'ai oublié : Magnifique ton petit fils....

    Le mien (3 ans) y a pensé aussi...que du bonheur !

    Mais j'ai aussi...4 petites filles...plus grandes, qui ne m'ont pas oubliée non plus..

    Bises ma belle

    3
    Lundi 2 Mars 2015 à 08:30
    Danielle1943

    Bonjour Dany

    tu ais un peut comme moi je n aime pas les fêtes  commerciale merci de ce bel Hommage que mérite cette jolie VILLE qui est CERET ainsi ce qu il y à autour  tu l as bien résumer alors profite bien de ta Ville et ce Lundi ou il doit faire beau merci de ce diaporama sur ton petit Fils extra bisous à vous deux Danielle

    2
    Lundi 2 Mars 2015 à 08:08

    MAgnifique *hommage* à Céret et à ses nombreux artistes...

    J'aime bien cette petite ville, Yvette et Jacky nous l'ont fait découvrir un peu l'an dernier.

    J'ai fait un article la semaine dernière je crois, sur les *sonnettes* de porte aux noms de Braque et Picasso...

    J'aime aussi ta leçon de Français...

    je suis une inconditionnelle de la langue française.smile

    Bonne journée, bises et amitiés des montagnes sous la pluie...

     

    1
    Lundi 2 Mars 2015 à 08:06

    Coucou ma Dany,

    Sympa de se retrouver avec les petits et les grands. Que du bonheur !

    Un très beau billet sur la ville de Céret. J'ai appris de beaucoup de choses. Merci ma belle.

    Bises et bon lundi. ZAZA

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :