• C'est l'heure !

    Dans ma région va commencer : La levée du liège

    Il s'agit d'une opération cruciale puisque c'est elle qui permet de récolter le liège : la levée est un peu au chêne-liège ce que l'abattage est aux autres essences forestières. Avec une nuance, c'est que la levée du liège n'entraîne pas la mort de l'arbre, du moins si celle-ci est effectuée selon les règles de l'art. On distingue :

    LE DEMASCLAGE 
    : il s'agit de la récolte du liège mâle. On dit alors que l'arbre est mis en production, puisque le liège mâle, sans valeur, est retiré afin que se développe du liège femelle économiquement intéressant car bouchonnable.

    LA LEVEE 

    Déroulement des opérations

    on parle de levée pour la récolte du liège femelle uniquement.
    Pour simplifier, il est possible d'employer le terme générique d'écorçage, sans distinction entre liège mâle et femelle, puisque les deux opérations sont en général simultanées sur une même parcelle (les jeunes chênes lièges sont démasclés en même temps que l'on lève ceux déjà mis en production auparavant).

     

     

    Les outils :

     

     

    L'écorçage reste une opération manuelle qui ne doit être exécutée que par des mains expertes. Le leveur a pour cela un hache spéciale, au tranchant très fin et au manche biseauté.
    On distingue :


    - la hache catalane au tranchant droit, utilisée en France, en Espagne et en Italie.


    - la hache Portugaise au tranchant arrondi, utilisée au Portugal.


    - la hache Extremeña en demi lune, utilisée en Espagne.   

                                    1 - Premièrement, le leveur fait le tour de l'arbre afin de juger si celui-ci est exploitable ou non. En effet, si l'état phytosanitaire du chêne-liège est mauvais (défoliation, blessures, attaque parasitaire…), la circulation de sève sera ralentie et le liège ne se décollera pas du tronc.
    couronne


    2 - Si l'arbre est visuellement jugé apte à être écorcé, le leveur essaye de décoller le liège à divers endroits du tronc, au niveau des fentes naturelles du liège, pour voir si celui-ci se décolle effectivement (on dit qu'il teste l'arbre). Si le décollement ne pose pas de problème, le leveur peut alors préparer l'écorçage proprement dit en nettoyant au préalable rapidement autour du pied de l'arbre afin de faciliter la séparation du talon (partie de la planche de liège la plus proche du sol). L'opération commence alors.


    La récolte du liège a toujours cours de nos jours                   
    3 - Le leveur réalise en premier lieu la couronne. Il fait une découpe circulaire à la hauteur souhaitée : une hausse est en général effectuée afin d'augmenter la production future de liège femelle.
    Il existe là aussi deux façons de réaliser la couronne : en biseau (Catalogne, France), ou droite (Portugal, sud de l'Espagne).



    4 - Le tronc est cylindrique et il faut donc découper le liège en planches (2, 3, voire plus pour les chênes-lièges les plus gros) afin de faciliter à la fois le transport et la transformation. Le leveur essaie d'utiliser les fentes naturelles du liège pour réaliser ces coupes verticales, en faisant tourner la hache pour décoller le liège. De l'habilité de l'écorceur à effectuer des fentes appropriées dépendra en grande partie la rapidité du décollement et l'obtention de planches aux dimensions optimales, sans cassures.

     

    francebourse.com                 

    5 - Vient alors le décollement proprement dit : le leveur utilise pour cela le manche biseauté de sa hache qu'il introduit dans les fentes préétablies, entre le liège et la mère, pour effectuer un mouvement de levier et séparer la planche du tronc, en commençant par le haut afin de la décoller sur toute sa longueur jusqu'au pied, sans la casser.



                                      C'est l'opération la plus délicate, car si lors des découpes précédentes un coup de hache dans la mère est toujours possible, il ne s'agira somme toute que d'une blessure superficielle et cicatrisable, alors qu'un décollement mal effectué peut quant à lui causer des arrachages de la mère sur des parties parfois importantes du tronc, autrement plus dramatiques pour la production future de liège et pour la survie de l'arbre en général.

    C'est l'heure ! 

    « Le site de Panissars.Faites sauter les bouchons !!!!!!!!! »

  • Commentaires

    24
    Samedi 23 Août 2014 à 06:41

    bonjour ma danysailly , quel bonheur tout tes articles , pour le liège , j'ai vu faire au Portugal , mais je ne savait même pas que ça se faisait encore et pas loin de chez nous en France ! J'ai eu une coupe à fruit faite d'une écorce ayant gardé la forme de son arbre , pendant des années !C'est très impressionnant à voir et l'arbre refait son écorce ! Souffre t'il ou pas ??? Certainement quelque part mais les plus gros ou pas travaillés perdent naturellement leur écorce , alors !!! Bon je file ma chérie, je suis toujours bousculée , et là je viens de faire un dodo extra , endormie devant NCIS hier soir, réveil 6 h hihihi ça fait du bien gros et doux bisous, claudiane 

    23
    Samedi 23 Août 2014 à 05:15

    Bonjour  Dany

     

    En attendant le changement d'air

    Du département du Lot

    Le compte a rebours

    Continue de s’égrener -5

    Bon Week End

     56MELDIX77   

     le Briard   Breton   

    http://aveclaphoto.eklablog.com/  

    BREVE     23/08/2014

    Bisous  {*}  Amitiés

    Pause vacances du :

     

     28Aout au 18 Septembre

    22
    Vendredi 22 Août 2014 à 19:28

    coucou ma douce

    Je te souhaite une agréable soirée

    très bon weekend

    Gros bisous

     

    21
    Vendredi 22 Août 2014 à 17:58

    Cela existe dans le sud chez nous;mais la vente des objets en liège a moins de succès que par le passé. Bisous

    20
    Vendredi 22 Août 2014 à 13:28

    bonjour DANY, je suppose que le commerce d'objets en liège doit être florissant, hormis les bouchons je sais qu'on peut même faire des sacs à main, des portefeuilles...

    bisous

    19
    Vendredi 22 Août 2014 à 09:58

    Bonjour Dany,

    L'arbre ne souffre pas ? Je suis heureuse que mes articles te plaisent. Passe une bonne journée, bises, Véronique

    ETE  et vacances ( S.S)

    18
    Vendredi 22 Août 2014 à 08:30

    Un petit coucou

    Beau reportage

    Dans le Sud Ouest il y en a des chênes liège

    Oui je connaissais

    Amitiés

    Nadi-33

     

    17
    Vendredi 22 Août 2014 à 04:34

    Bonjour  Dany  

    Comme d'hab

    personne pour m'accompagner a u petit dej

    Bon vendredi 

     Bonne préparation du week end

    Avec du soleil depuis l’est

    Jusqu'à l’ouest  et du sud

    Remontant jusqu’au nord

    Le compte a rebours

    Continue de s’égrener -6

    Bisous  {*}  Amitiés

     56MELDIX77   

     le Briard   Breton   

    http://aveclaphoto.eklablog.com/ 

    Les amis c'est comme les lunettes,

     Ça donne l'air intelligent,

     Mais ça se raye facilement et puis,

     ça fatigue.

     Heureusement, des fois on tombe

    Sur des lunettes vraiment cool.

    Pause vacances du :

     28Aout au 18 Septembre

    16
    Jeudi 21 Août 2014 à 23:39

    un reportage passionnant et en fait un dur métier de précision et de délicatesse, il ne faut pas que l'arbre souffre

    15
    Jeudi 21 Août 2014 à 23:09

    Coucou ma Dany,

    C'est l'or mon seignor  !

    Une très bel article sur cette récolte du liège. Franchement intéressant. Merci.

    Bises et bonne nuit. ZAZA

    14
    Jeudi 21 Août 2014 à 20:38

    c'est tout un art ce prélèvement de liège

    merci pour les différentes phases

    Je te souhaite une agréable soirée

    Prends bien soin de toi

    Gros bisous ensoleillés

    13
    Jeudi 21 Août 2014 à 18:41

    Bonsoir Dany ,

    J'ai déja vu ce genre de reportage à la télé, je ne pensais pas qu'on faisait celà dans les P O . Dans les Landes je ne pense pas qu'il y ai des chènes lièges, je pense plutôt qu'il s'agit d'extraire la résine des pins .

    En conclusion article très interréssant , la guide mériterais une augmentation.

    Bizettes ma belle.

    12
    alexomy
    Jeudi 21 Août 2014 à 16:51
    Ton billet est très instructif.
    Merci pour ce partage.
    BISES de ROMY
    11
    Jeudi 21 Août 2014 à 16:30

    bonjour Dany


    Super ton billet je ne savais pas que dans l'écorce du liège il y avait un mâle et une femelle et comme d'hab la meilleure c'est la femelle.J'ai vu dans les landes les arbres complètement déchirés pour cette cueillette ,c'est dommage


    bonne journée


    bisous


    rosedesneiges

    10
    JAK
    Jeudi 21 Août 2014 à 15:19

    Très instructif.

    Merci pour ce billet.

    je serais curieuse de voir, et surtout j'aimerai   savoir combien de temps nécessite la repousse de l'arbre ainsi "scalpé"

    Amitiée Jak

     

    9
    Jeudi 21 Août 2014 à 12:05
    FRUITS CONFITS

    BONJOUR DANY

    je profite que HERVE n'est toujours pas arrivée pour te faire un coucou je dois dire que j'ai vraiment peu de temps en ce moment ce matin j'ai beaucoup bossé dans le jardin fais des choses que je ne devrais pas pour mon dos mais comment faire je ne peux pas toujours compter sur quelqu'un alors j'ai mis ma ceinture et j'ai fais 

    pauvre arbre j'avoue que je ne savais absolument pas comment on récolté le liège mais ce n'est qu'un arbre pourtant ça me fais mal 

    le soleil est bien là encore aujourd'hui mais pas chaud du tout ce matin aussi j'étais a mon aise dehors a part ces saletés de moustiques 

    BONNE FIN DE JOURNEE

    GROS BISOUS ISDAËL

    DANY ET HERVE 

    OUI CA C'EST MOI CE MATIN JE NE PENSAIS PAS FINIR 

    http://petitemimine.p.e.pic.centerblog.net/mlwdbysn.gif

    8
    Jeudi 21 Août 2014 à 11:30

    bonjour  dany

    ça me fend le cœur de déchirer  les arbres comme ça!!

    pour des bouchons!!

    les arbres sont devenus si rares et importants

    pour nos enfants et petits

     

    un petit soleil mais bien frais

    bon judi

    bisous

     

    7
    Jeudi 21 Août 2014 à 11:28

    toujours des articles intéressant ,bonne journée ☼ bisous

    6
    Jeudi 21 Août 2014 à 11:19

    bonjour, j'ai vu les arbres après mais jamais pendant la levée du liège, ton article est intéressant car je me suis souvent demandé si le liège se reformait...j'ai vu pour les bains St Thomas, je ne connais pas du tout, ça semble bien sympa peut-être en septembre iront nous faire un tour dans les P.O

    bisous

    5
    Jeudi 21 Août 2014 à 10:49

    Bonjour Dany,

    je ne connaissais pas du tout ! Merci du partage ! Bonne journée, bises, Véronique

    4
    Jeudi 21 Août 2014 à 10:47

    Bonjour

    merci pour ce beau reportage, je ne savais pas que l'on récoltait le liègev dans la région, en meme temps c'est logique à cause ddes bouchons pour le vin !

    bonne journée

    3
    Dany
    Jeudi 21 Août 2014 à 08:55

    Ok , ca marche , on prend C'est l'heure !


    Merci beaucoup pour cette belle leçon de bon matin , je ne connaissais pas du tout la façon dont était récupéré le liège , très instructif ce billet !


    Belle journée . Ziboux ziboux . Dany

    2
    Jeudi 21 Août 2014 à 08:28

    Bonjour Dany !
    Encore un magnifique billet sur le liège, j'adore cette matière que je trouve "chaude" ! et je préfère les bouchons en liège qu'en plastique sur
    les bouteilles de vin ... c'est plus noble !!!
    soleil toujours mais pas chaud mon chat a pris ses quartiers d'hiver ...
    Cette nuit il a dormi à mes pieds et là il est sur le fauteuil à mes cotés 
    oh non pas déjà quand même !
    J'espère que l'expo valait le déplacement ?
    Bon jeudi bisous !

      Ah ! la simplicité ... 21                                   

    1
    Jeudi 21 Août 2014 à 08:25

    Hello Dany

    La première fois que j'avais vu tout ce boulot pour extraire le liège des arbres était au Portugal..... grand producteur en Europe je crois ? Enfin, c'était au début des années 80.  En thailande, j'ai vu aussi la récolte du silicone dans l'evea...

    Bizz

    Pat

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :