• Bonjour les amis

    Bien chers vous tous

    80xrn1pbcu8b.gif 

    Merci de vos bons vœux, je vais mieux ; oh pas la forme olympique mais quand même, je tousse moins, ma tension est revenue à 12/6 ; depuis hier je mange un peu et surtout je suis restée debout toute la journée donc c'est reparti

    Je vais pouvoir aller vous rendre visite, poc à poc !!!!

    l’histoire

    Au tournant du siècle, de Limoges
    à Weston

    : le voyage initiatique

    L’histoire de J.M. Weston commence à la fin du XIXe siècle au coeur du Limousin, dans une région où tannage et travail du cuir sont une tradition. Édouard Blanchard y installe en 1891 sa manufacture de chaussures pour hommes et femmes. Il est bientôt rejoint par son fils Eugène, dont le regard se porte vers les États-Unis et leur modernité.

     

    L'Unique chausseur à posséder sa propre tannerie végétale de cuir à semelle, la manufacture attend que le temps fasse son devoir á Saint-Léonard-de-Noblat, au coeur de la Tannerie Bastin. C’est ici, à quelques kilomètres de Limoges, que la peau deviendra cuir. À la faveur de techniques ancestrales, la nature, aidée de l’homme, donnera là le meilleur d’elle-même.

    Des semelles de cuir

    Hors du temps. Ainsi pourrait-on dessiner la topographie de la Tannerie Bastin. Fondée en 1806, cette institution du cuir a rejoint le giron de J.M. Weston en 1981, et produit en exclusivité le cuir á semelle des chaussures de la manufacture. La Tannerie Bastin se singularise par ses méthodes ancestrales de tannage végétal, qui confèrent une résistance inégalée au cuir et donnent aux chaussures leur caractère d’exception. La peau suit ici un long parcours, jalonné d’étapes, où la nature, le temps et l’artisan oeuvrent conjointement.
    Eloge de la lenteur et du geste rare, la Tannerie Bastin perpétue un savoir-faire manuel, éloigné de toute considération industrielle.

    Revue de détails

    Au commencement, il y a l’élevage. Absolument attentionné. Pour obtenir des peaux bovines ni trop fines ni trop épaisses, á peine griffées par les branches des buissons ou les barrières de l’enclos. Puis il y a la sélection des peaux. Forcément drastique. Seul le croupon, la partie centrale la plus dure de la peau, est utilisé – car le flanc est trop souple, le collet trop ridé. C’est l’oeil expert de l’acheteur en peaux qui sait lire les qualités et les défauts, c’est lui qui écarte, choisit, décèle le potentiel d’un futur cuir…

    Cette matière de première qualité arrive ensuite á la Tannerie Bastin, où va s’opérer un véritable travail d’alchimiste, transformant la peau, encore fragile, en un cuir solide.

    Il faut plus d’une
    année pour préparer                                                                        
    le cuir á semelle
    des chaussures                                                 
    J.M. Weston.

    Le travail de rivière

    Tout d’abord, il faut faire place nette : lavage et dégraissage des peaux sont indispensables. Celles-ci sont enfermées dans le foulon, sorte de gros tambour en bois dans lequel est introduit un mélange de sulfure de sodium et de chaux éteinte, afin de préparer la matière á recevoir les tannins. A leur sortie du foulon, les peaux gonflées d’eau sont surnommées « wet blue » pour leur faux-air de mollusques á reflets bleutés. Puis, le rouleau de l’écharneuse enlève les surplus graisseux et un second passage au foulon permet de les déchauler.

    La basserie

     

     

    Le tannage peut alors commencer. Les peaux sont tendues sur des cadres et plongées dans des bains successifs, de plus en plus concentrés en tans. Ceux– ci sont constitués de farine de châtaigne d’Italie ou de quebracho d’Amérique latine, les seuls tans autorisés par J.M. Weston pour cette opération délicate.

    Le tannage se poursuit ensuite par la mise en fosse. Les peaux sont empilées les unes sur les autres ? dans des cuves á ciel ouvert. Entre chaque couche, un lit d’écorce de chêne broyé est déposé, á la manière d’un millefeuille. On y ajoute de l’eau avant de laisser les tannins agir, entre huit et dix mois. Le temps prend alors possession de la matière.

    Cette étape dite « de basserie »
    dure quarante jours, pendant          lesquels les tannins vont                                               
    progressivement se fixer sur
    la peau et la rendre imputrescible                                                    

    Le corroyage

    Derniers beaux jours de l’automne, épaisse neige de l’hiver, premiers bourgeons du printemps… Les peaux dorment sous terre jusqu’á leur sortie au grand air. A cet instant précis, elles seront devenues cuir. Magie du tannage. Commencent alors divers traitements qui assureront au cuir sa plus belle allure. Il est essoré, étiré, massé á l’huile de foie de morue pour le nourrir et l’assouplir, puis il est mis á sécher.

    Le battage

    L’instant est venu des dernières finitions. Pour resserrer ses fibres et le rendre plus résistant, le cuir est battu au marteau pilon. En rythme, le coeur de la Tannerie tonne d’un bruit sourd. Puis, le cuir est satiné, grainé et pigmenté.
    Il est passé en revue par des yeux exercés, qui repèrent et écartent le moindre défaut, la plus petite imperfection. Le cuir quitte alors la Tannerie Bastin, prêt pour une nouvelle vie : marcher á vos côtés

                               

    1962

    Les « Minets » de la Bande du Drugstore
    des Champs-Elysées s’emparent du Mocassin emblématique.

    Les jeunes rebelles de la bande du Drugstore des Champs Élysées s’emparent du Mocassin J.M. Weston: ils le portent pieds nus, avec un jean... et manifestent ainsi contre l’ordre établi en détournant les chaussures de leurs pères. Le mythe est en marche. Très vite, les minets adoptent le modèle comme signe de ralliement et le succès du Mocassin fait vite oublier son côté “rebelle”.

    .J.M Weston Manufacture J.M Weston à Limoges - Chausseur depuis 1891. Entreposés dans un désordre ordonné, les embauchoirs sont conservés comme de précieuses reliques. Hauteur de jambe, jarret, mollet, mi mollet, cheville et grande entrée du cavalier ; sept cotes en plus de la pointure afin que la botte soit parfaitement ajustée comme une seconde peau.

    Le chausseur J.M. Weston a lancé cet automne sa ligne de maroquinerie baptisée Grand Angle. Dessinée par Michel Perry, cette collection complète avec élégance la gamme de souliers. La marque dit s’être « inspiré de la dimension architecturale de ses chaussures, où la précision des angles et des lignes relève d’une exigence implacable« . Effectivement, les lignes sont nettes et les volumes harmonieux.

     

                          cadeau      !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

       

    « pas la grande forme !!!!!!!!!!!!!!!!!!!Cela continue !!!! »

  • Commentaires

    24
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 03:32

    Bonjour  DANY

    Nouvelle journée en ce milieu de semaine

    qu'il soit aussi chaleureux qu'hier

    un avant gout de printemps

    Bisous  Amities

    J-G-R-C-

     

    23
    Mardi 14 Janvier 2014 à 15:59

     bon mardi Dany avec des gros bisous


    rosedesneiges

    22
    Mardi 14 Janvier 2014 à 13:49

    Et bien,quel article!!! j'avoue ne pas avoir tout lu...Je passe par étape car le fils a besoin de l'ordi...Moi, suis abonné au rhume en ce moment, dur!dur...

    21
    Mardi 14 Janvier 2014 à 04:06

    Bonjour DANY

    une très belle leçon de la bete a la chaussure

    merci pour le partage

    Belle journée de mardi

    entre ciel bleu et les averses c'est du Breton de lieu

     Bisous  Amitiés 

    J-G-R-C-

    20
    Lundi 13 Janvier 2014 à 22:13

    dis moi qu'as tu comme pb de santé ? bon retablissement !

    quant à ce lundi le mien a été très bon c'est rare pour un lundi alors je l'ai souligné sur mon blog :)

    19
    Soléd
    Lundi 13 Janvier 2014 à 21:53

    Bonsoir ma Dany,

    Désolée mais je n'avais pas su que tu avais eu des problèmes de santé, j'en étais restée à ton anniversaire qui s'était bien passé. J'espère donc que tu te rétablis bien. En voilà un bel article bien documenté sur les chaussures "made in France", ce que je ne savais pas sur cette marque. Tu m'as fait sourire avec les fameux mocassins des minets qui se les sont accaparés. L'huile de foie de morue était bon pour nous quand nous étions petits mais je vois que c'était bon également pour masser le cuir, c'est marrant. Avec tous les traitements qu'il suit, cela ne m'étonne pas que les belles chaussures de cuir soient à un prix inaccessible pour nos maigres retraites.

    Soigne-toi bien et reçois plein de gros bisous ma belle. Solé

    18
    Lundi 13 Janvier 2014 à 20:44

    Oh les beaux souliers.Le cuir est une matière très noble et quand on voit comment sont faites les chaussures à petits et moyens prix... ça donne envie !... Bisous

    17
    Lundi 13 Janvier 2014 à 19:50

    bonsoir ma belle ,que de travail ,merci pour ce partage ,je vois que tu vas un peu mieux ,c'est déjà ça  ,temps gris encore sur la lorraine ,bonne soirée ,bisous

    16
    chevrette 13
    Lundi 13 Janvier 2014 à 19:36

    bonjour DANY, tu émerges ???? pas facile de trouver des artisans chausseurs, de nos jours les chaussures sont souvent faites à l'étranger...puis revendues en Europe en apposant une étiquette , fausse origine !!

    par contre l'an dernier j'ai acheté des espadrilles made in pays basque

    bisous

    15
    Lundi 13 Janvier 2014 à 17:25

    Bonsoir Dany,

    Je suis heureuse que tu ailles mieux.

    Ce sont de très belles chaussures.

    Nous avons une rue anciennement appelée rue des tanneurs, il y avait une tannerie. Un canal passait dans cette rue et leur servait pour le lavage des cuirs, lorsque  je me rendais à l'école qui n'était pas très éloignée de la tannerie , j'étais obligée de me mettre un  mouchoir sous le nez, tellement cela sentait mauvais, c'est le souvenir que j'en garde.

    Bisous. mamyariane15

    14
    Lundi 13 Janvier 2014 à 16:28

    un bien bel article, contente que tu ailles mieux,bisous

    13
    Lundi 13 Janvier 2014 à 16:20

    un sacré beau boulot ! Bizzz à toi Dany

    12
    Lundi 13 Janvier 2014 à 16:01

    tout un art les chaussures

    merci pour cette belle page

    je pense à toi ma douce

    je te souhaite une excellente semaine
    et une belle fin de journée

    ti bo

     

    11
    Lundi 13 Janvier 2014 à 12:22

    contente pour toi ,un bel article passe une bonne journée bisous

    10
    Lundi 13 Janvier 2014 à 11:00

    Bonjour Dany


    Je suis contente de te savoir rétablie ,tu es comme moi on aime pas être dans cet état ,il faut que celà bouge.fais toi des jus d'orange frais celà retape bien.Mon grand père travaillait dans une grande usine de chaussures de marque,un peu comme celles que tu nous montres


    bonne journée ma belle il pleut ce lundi


    bises


    rosedesneiges

    9
    Lundi 13 Janvier 2014 à 10:53

    courage Dany

    bon rétablissement

    bonne semaine

    bisous

    8
    Lundi 13 Janvier 2014 à 10:46
    FRUITS CONFITS

    BONJOUR DANY

    comment vas tu ma belle ??? un peu mieux j'espère pour toi quand même surtout pas habituée a rester sans rien faire en tout cas je te souhaite de très vite te rétablir 

    j'ai passé une semaine dans ce village il y a trois ans mais je dois t'avouer que je n'ai vu nulle part ou on parlait de cette usine de chaussures en tout cas je serais allée voir c'est évident bon pas grave tout ça 

    je te laisse pour ce lundi je vais faire quelques courses 

    BONNE JOURNEE

    GROS BISOUS POUR TOI ISDAËL

    DANY 

    http://petitemimine.p.e.pic.centerblog.net/f130eba9.gif

    7
    Lundi 13 Janvier 2014 à 10:18

    Bonjour Dany

    Je pensais à de l'ironie quand j'ai commencé à lire  ton com ce matin,

    tu n'as donc pas lu mon article du 5/1 pourtant tu es venu le 6 ?

    Bref ! j'étais donc absent toute la semaine aussi.

    Je vois que Limoges n'avait pas que la porcelaine

    Bonne semaine

    Bisous

     

    6
    Lundi 13 Janvier 2014 à 10:10

    Bonjour Isdaelceret !
    Alors comme çà tu as trouvé moyen de digérer tes petits excés festifs de fin d'année en restant au lit - bon tu vas mieux c'est le principal !
    Encore une fois un superbe billet ah ces mocassins de légende qu'ils furent aimés et comme toutes les "pompes" en véritable cuir ... je n'ai plus les moyens de m'en
    offrir aujourd'hui tant pis !
    Allez ma belle bon rétablissement et pas d'imprudence ok !

    Bon lundi gros bisous ici il fait grisous !

     

    5
    Lundi 13 Janvier 2014 à 10:07

    Bonjour Dany,

    Merci pour ce magnifique article si bien documenté. C'est très intéressant.

    Je te souhaite une bonne journée et surtout une meilleurs santé !

    Bisous

    Alain

    4
    Lundi 13 Janvier 2014 à 09:29

    un petit coucou pour te souhaiter une bonne semaine .

    je suis contente de te retrouver et surtout que ta santé soit meilleure .

    bisous a toi et repose toi si tu le peux !

    3
    Lundi 13 Janvier 2014 à 08:29

    Bel article, merci Dany pour ce partage intéressant !

    Passe un  bon début de semaine

    bises amicales

    2
    Lundi 13 Janvier 2014 à 08:16

    Bonjour Dany

    Merci de ton partage de tes belles photos du jour d'un monde inconnu pour moi  ...je te souhaite une bonne journée 

    Bises amicales 

    Gérard 

    1
    Lundi 13 Janvier 2014 à 07:58

    Hello Dany

    Voila ! Retour du reve à la réalité du petit chez soi que nous retrouvons avec beaucoup de plaisir, apres ces moments fabuleux passé dans ce palace de la Cote d'Azur. J'espere que le week ens c'est bien passé et je te souhaite une bonne semaine...

    Les italiens restent toujours les meilleurs en chaussure ...

    Bizz

    Pat

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :