• Carl Warner

     

                                                

     

    est un artiste-photographe anglais basé à Londres connu notamment pour ses « Foodscape », des paysages culinaires conçus à partir d’ingrédients variés comme des fruits, des légumes, de la viande,  du fromage, du poisson ou encore des bonbons.

     

    Pendant plus de 25 ans, il travaille dans le domaine de la publicité. Alors que son travail est de moins en moins créatif, il réfléchit à un concept innovant mettant en avant son intérêt pour la photographie.

                                             

     C’est en achetant des champignons ressemblant à des arbres que l’inspiration lui vient. En y ajoutant du riz et des haricots, il réalise ainsi son premier « Foodscape »

     

                                                               

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    34 commentaires
  • Enfin un weekend de  printemps 

    Découverte d'un nouveau restaurant 

     

     

    Très agréable par une douce soirée ,  nous sommes vraiment dans un jardin , l'accueil y est chaleureux , le repas délicieux , en principe le soir je mange peu , mais comment résister ,  

    un endroit à recommandé 

     

    Je te souhaite un bon lundi et une superbe semaine !

    Commençons cette nouvelle semaine par cette artiste atypique 

     

    Jennifer Maestre (en) (né en 1959 à Johannesburg, Afrique du Sud) est un artiste basé au Massachusetts. Elle est surtout connue pour ses sculptures au crayon.

    Maestre a été inspiré à l'origine par la forme et la fonction de l'oursin.

     

     Dans sa déclaration d'artiste, elle écrit : « Les épines de l'oursin, si dangereusemais si belles, servent d'avertissement explicite contre le contact. La texture séduisante des épines attire le toucher malgré les conséquences possibles.

     

    La tension dévoilée, nous sentons pousser et tirer, le désir et la répulsion. Les sections de crayons présentent des aspects pointus et lisses pour deux expériences texturales et esthétiques très différentes...

     

    Il y a une vraie fragilité à l'aspect parfois brutal des sculptures, vulnérabilité qui est démentie par la texture redoutable. [3]

    Maestre utilise une variété de crayons, ongles et coutures pour faire les sculptures. Elle prend des centaines de crayons, 

     

     

     

    les coupe en petites sections de 1 pouce, perce un trou dans chaque section, les aiguise tous et les coud ensemble. [

     

     

     

    Son travail est dans les collections permanentes du New Britain Museum of American Art. le Krannert Art Museum, et le Musée DeCordova et Parc de Sculpture.

     

     

     Pas facile à porter hihihihi 

     

     

     

     

     

     

     

     


    41 commentaires
  • Quand les chats posent comme des pin-up   ...

     

    “Chat timide fait souris effrontée.”

    “Aussi infailliblement que le chat se met à ronronner quand on lui caresse le dos, aussi sûrement on voit une douce extase se peindre sur la figure de l'homme qu'on loue.”

    “On ne choisit jamais un chat : c'est lui qui vous choisit.”

     

    “Quand je joue avec mon chat, qui sait si je ne suis pas pour lui un plus grand passe-temps que lui ne l’est pour moi.”

    “L'idéal du calme est dans un chat assis.”

    “Quand le chat  se passe la patte derrière l'oreille, c'est que le baromètre est à la pluie.”

     

     

    “Si vous êtes digne de son affection, un chat deviendra votre ami mais jamais votre esclave.”

    “Après avoir fait une grosse connerie, le chat grimpe dans l’arbre. Et le fonctionnaire, dans la hiérarchie.”

    “La chat ne nous caresse pas, il se caresse à nous.”

    “Les chats apaisent l'âme. Un chat n'a aucun souci, parce qu'il pense de manière intuitive.”

    Quand les chats posent comme des pin-up ...


    44 commentaires
  •  

    Il y a un petit moment que je n'avais pas fait de 

     

    Pourquoi les femmes ne peuvent pas se mettre du mascara bouche fermée ?

    Et oui, les femmes grimacent devant le miroir... pour se rendre belles. 
    Elles ouvrent disgracieusement la bouche à en gober les mouches pour étaler une pâte souvent noirâtre afin de rehausser leur regard de biche... 
    Ce réflexe vient d'une pure coïncidence mécanique : Lorsque l'on ouvre la bouche en un grand O fermé, il y a un autre réflexe qui ne s'effectue plus : le cillement. 
    Autrement dit le fait de cligner des yeux. 
    Fort gênant lorsque l'on a besoin d'un geste précis et fin pour ne pas se défigurer de maquillage. 
    Donc non, les femmes ne peuvent pas se maquiller sans ouvrir grand la bouche.

    Pourquoi dit-on ''coûter bonbon'' ?

    L'expression ''coûter bonbon'' veut dire qu'une chose coûte très cher. L'origine, n'est pas très lointaine car elle n’apparaît qu'au début du XXème siècle. La locution vient de coûter bon qui voulait dire onéreux. Le mot est ici doublé pour appuyer d'avantage sur le fait de l'aspect du prix élevé d'un objet.

     


    Le bonbon fait aussi allusion au sexe et l'on retrouve des expressions  argotiques imageant cette définition comme ''à ras le bonbon'' pour désigner une jupe très courte ou ''casser les bonbons'' quand une personne est agaçante. Si on prend l'expression dans ce sens, on peut aussi alors dire qu'un objet ''coûte la peau des fesses

    Pourquoi dit-on ''un œil au beurre 

    L'expression ''un œil au beurre noir'' signifie qu'un œil a pris un coup et qu'il est entouré d'un hématome. L'origine remonte à 1585 ou l'on disait ''les deux yeux pochés au beurre noir''. On faisait réellement pocher des oeufs dans du beurre noir car ce dernier cuisait trop.

    Quand les oeufs étaient pochés de cette façon, ils ressemblaient vraiment aux yeux qu'une personne peut avoir après un coup de poing. Cette comparaison est donc devenue une expression du langage courant. On pense qu'au départ, il y a eu une volonté de plaisanter car des oeufs cuits ainsi dans une poêle ont un blanc qui se teinte 
    avec le beurre qui noircit et la ressemblance étrange avec des yeux tuméfiés peut porter à sourire et à faire ainsi un jeu de mots. 

    L'expression perdure depuis cinq siècles et s'est étendue à toute l'Europe dans le langage courant

     


    29 commentaires