• Légende de la Coccinelle    ...

    Les coccinelles sont appelées familièrement «les bêtes à bon Dieu».

                                                                                                                                                                   

    Ce surnom est tiré d’une légende remontant au Xème siècle.

                                                                                                                                                             

    L’histoire raconte qu’au Moyen-Age, un homme a été accusé d’un crime qu’il n’avait pas commis.

     

                                                                                                                                                                

    Condamné à mort pour ce meurtre commis à Paris, cet homme, qui clamait son innocence, a dû son salut à la présence du petit insecte.

                                                                                                                                                                 

    En effet, le jour de son exécution publique, le condamné devait avoir la tête tranchée.

                                                                                                                                                               

    Mais une coccinelle se posa sur son cou.

                                                                                                                                                                  

    Aussi le bourreau enleva la coccinelle très délicatement et releva sa hache  afin de trancher le cou du jeune homme.

                                                             

                                                                                                      

    Quelle ne fut pas alors sa surprise lorsqu'il constata que la coccinelle était de retour sur le cou du pauvre jeune homme !

                                                                                                                                                                  

    Le bourreau eut beau insister, mais la coccinelle était obstinée, à tel point que le roi d’alors (Robert le Pieux) intervint, considérant que l’événement était un miracle et que la coccinelle accomplissait là une mission divine.

                                                                 

                                                                                                                  

    Le roi Robert II (972-1031) décida de gracier l’homme.

                                                                                                                                                                       

    Quelques jours plus tard, le vrai meurtrier fut retrouvé.

                                                                                                                                                               

    Les spectateurs persuadés que le Tout-Puissant avait envoyé la coccinelle pour sauver cet innocent, lui donnèrent le nom de «Bête à Bon Dieu».

                                                                                                                                                               

    Dès lors les gens de Paris parlaient de la «bête du bon Dieu» et plus personne n’aurait écrasé ce petit insecte au risque de commettre un sacrilège.
                                                                         

                                                                               
    Aujourd’hui, la coccinelle est connue pour porter chance et elle est aussi la meilleure amie des jardiniers !

                                                                                                                                                                  

    Cette histoire s’est très vite répandue et la coccinelle fut dès lors considérée comme un porte-bonheur.

                                                                                                                                                                        

    Un porte-bonheur ...de votre visite 

     

     

     

     


    38 commentaires
  • N'ayant pas de jardin  je me contente  d'admirer  , je partage mes découvertes  hihihi

     

    un spectacle floral à découvrir en déambulation

     

     

     

    sous des approches différentes de jour et de nuit.

     

     

    Merci à ceux qui créent des jardins éphémères  pour les amateurs de botanique d'art paysager ,  grand public  et photographes

     

     

    .


    43 commentaires
  •  

    Oublions la météo  ne boudons pas de courts instants  de petits bonheurs 

     

    J'entends tout ,je vois tout , je ne dis rien 

     

    Ah non je ne veux pas voir ça 

     

    Bon t'arrêtes de me toucher 

     

     

    on gagne du temps dans la salle de bain 

     

    tu va finir par tomber 

     

    Eh oui il y a la tramontane ici

     

    A quoi tu penses ?

    Allez  fais -en autant 

     

    tu pouvais avoir des double-foyer !!!!

    FACILE    hihihi

    SUR CE ; JE VOUS SOUHAITE UN BON WEEKEND  ne prenez pas froid ,profitez de bien vous reposer;  à lundi  de bonne heure et de bonne humeur j'espère vous avoir fait sourire   @mitiés   


    42 commentaires
  •  SI PRES DE CHEZ MOI !!!

     

    Solidarité et pensées pour les proches des victimes ,

    La pluie mortelle emporte
    La vie des gens
    La vie des bêtes
    La vie des choses du quotidien
    Puis s'empresse d'aller
    Sécher au soleil
    Un peu plus loin

    A force de la malmenée

    Dame nature se révolte !!

     

    Il ne sert de rien à l’homme de gagner la Lune s’il vient à perdre la Terre.
    François Mauriac

    .C’est beau, c’est sain, c’est pur ; ça aide à vivre que de marcher tout doucement dans la nature
    et d’admirer les fleurs des champs, les oiseaux, les nuages, le ciel et la vie !

    Approfondir nos liens affectifs avec la nature est tout aussi essentiel à notre bien-être
    qu’entretenir des liens étroits avec notre famille et nos amis.
    Sarah Ban Breathnach

    La véritable sagesse consiste à ne pas s’écarter de la nature,
    mais à mouler notre conduite sur ses lois et son modèle.
    Sénèque

    La nature me réjouit, me régénère, me fait du bien.

    La nature est éternellement jeune, belle et généreuse. Elle verse la
    poésie et la beauté à tous les êtres, à toutes les plantes,
    qu’on laisse s’y développer.
    George Sand

    .Jusqu’à ce que l’homme puisse reproduire un brin d’herbe,
    la nature peut rire de ses prétendues connaissances scientifiques.
    Thomas Edison

    La nature me réjouit, me régénère, me fait du bien.

     


    48 commentaires